Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 10:26

thome1.jpgAu nom des élus communistes, Franck TUOT, conseiller régional, et Sylvain DALLA ROSA, vice président de Cœur d’Ardenne, viennent de rencontrer une délégation des ex-salariés d’Ardennes Forge à Nouzonville. Au cours de la réunion, la situation avec les AGS a été évoquée, après la réclamation d’un indu de 560 900€ auprès des 47 ex-salariés de la part de l’organisme chargé de suppléer les employeurs défaillants.

Les élus communistes ont tenu à réaffirmer leur solidarité aux Ardennes Forge victimes d’une situation injuste et à dénoncer l’attitude particulièrement anti sociale de l’AGS. Ils obt décidé de signer le manifeste de soutien des élus Ardennais proposé par les Ardennes Forge et de demander à l’AGS de renoncer à sa démarche de faire rembourser les salariés.

Néanmoins, ils ne veulent pas passer sous silence la responsabilité des élus Ardennais de droite, B. Huré, B. Ravignon, P. Cordier ou B. Poletti qui, alors que la droite était au pouvoir, n’ont rien fait pour empêcher la fermeture de l’entreprise Thomé Génot dont étaient issus tous les salariés qui ont intégré Ardennes Forge par la suite. Alors que ces femmes et ces hommes voyaient une lueur d’espoir avec la reprise d’une partie du personnel, tous ces élus, en responsabilité à l’époque, ont permis les agissements d’un patron voyou. Celui-ci n’avait pour objectif que de rafler les subventions publiques du Contrat de transition professionnelle pour son bénéfice personnel.

Devant cette situation, absolument dramatique socialemrent et écœurante politiquement, les élus communistes ont alerté le groupe des députés PCF/Front de Gauche à l’Assemblée nationale afin que le gouvernement soit saisi de cette affaire.

Par la même occasion ils portent à la connaissance des députés la demande d’élaboration d’une proposition de projet de loi faite par les anciens de Lenoir et Mernier-LCAB. Celle-ci devrait porter sur la nécessité d’accorder aux salariés la possibilité de réclamer des dommages et intérêts devant la juridiction pénale.

Ils tiennent également à exprimer leur soutien à l’avocat des salariés qui est accusé de saisir systématiquement les tribunaux dans les conflits sociaux. Ils rappellent qu’il existe, dans notre pays, des droits pour les salariés et il est légitime et démocratique que ceux-ci soient défendus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires