Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 21:19

bachelotLa Ministre de la Santé et des Sports a fait tourné en rond les IADE (infirmiers anesthésistes diplômés d'état) en multipliant les réunions de concertation sans la moindre négociation véritable : je viens de lui écrire :

Madame le Ministre,

Les infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat de notre hôpital se voient dans l'obligation de multiplier les gardes et astreintes, que ce soit au bloc opératoire, à la maternité ou au SMUR pour assurer la continuité du service public en urgence.

Aussi le chantage fait, comme d'ailleurs à l'ensemble de la profession infirmière, de supprimer la notion de pénibilité du travail en échange d'une revalorisation salariale (d'ailleurs trop modeste) est tout à fait regrettable, car le travail de nuit est reconnu comme un critère important de pénibilité du travail.

La conservation de la reconnaissance de la pénibilité du travail, associé à une véritable revalorisation salariale est nécessaire pour conserver l'attractivité de cette profession, dont nous avons terriblement besoin.

Il serait en effet inenvisageable sans leur présence, sans leurs compétences, de faire fonctionner un bloc opératoire comme celui de Charleville Mézières avec aussi peu de médecins anesthésistes-réanimateurs et vous n'êtes pas sans savoir les difficultés de recrutement que nous connaissons. Leur qualification, a permis depuis 20 ans de faire régresser la morbidité/mortalité en per opératoire, un retour en arrière risquerait d’avoir des conséquences sur la sécurité en anesthésie.

Cette qualification, liée à cinq années d'étude après le baccalauréat, correspond tout à fait à un niveau master et ne pas le reconnaître serait un mauvais prétexte à une revalorisation salariale insuffisante.

Leurs compétences ne doivent d'ailleurs pas être morcelées, sauf à remettre en cause les acquis en terme de sécurité des patients au bloc opératoire et il est nécessaire que tous les gestes dédiés exclusivement à la pratique de l’anesthésie ne soient pas détachables du diplôme d’IADE.

Madame le Ministre, il y a urgence à ce que de véritables négociations aient lieu avec leurs représentants sur l'ensemble de leurs revendications, sans les fragmenter, car elles sont cohérentes et en rapport avec l'importance de leurs rôles dans le bon fonctionnement hospitalier.

Je vous prie de croire, Madame le Ministre, à mes salutations respectueuses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires