Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 17:17

Pour les droits des femmes, il faut s'attaquer frontalement au capitalisme et au patriarcat !


Vous pouvez voir ci-dessus une interview de Laurence Cohen, sénatrice communiste du Val de Marne au sujet de la place des femmes dans la société, et de l'intervention de Jean-Luc Mélenchon à la soirée organisée par les Féministes en Mouvement (FEM) à la Cigale à Paris.

Je ne reviendrai pas sur l'ensemble des mesures que le Front de Gauche juge nécessaires pour une vraie égalité entre les femmes et les hommes, qu'il s'agisse de droit du travail ou de développement des places de crèches par exemple, car il ne suffit pas de clamer l'égalité, encore faut il des mesures concrètes.

Je voudrais juste souligner que c'est toute la société qui y a intérêt et d'ailleurs Laurence Cohen le dit très bien dans son intervention : on expérimente avec les femmes des modes de précarité du travail pour les généraliser. J'ai trouvé cette vidéo en cherchant à illustrer mon propos. En fait elle dit beaucoup de choses !

Quelles sont les raisons des inégalités salariales ? le travail à temps partiel, les qualifications moindres, et puis pour les cadres, les freins à la promotion que constituent les maternités, les hésitations à faire du zèle le soir quand il y a les enfants à la maison avec au bout le plafond de verre : vous savez, plus on monte dans la hiérarchie, moins il y a de femmes. Et si on arrêtait de demander des heures sup à rallonge le soir ? Il y a combien de jeunes diplômés qui cherchent désespérément un emploi ? Combien d'hommes cadres qui n'en peuvent plus d'être soumis à la pression ? Vous ne croyez pas que tous y gagneraient à cesser cette escalade du toujours plus de boulot pour les profits !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

q

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires