Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 12:00

Lors du sommet social du 15 février, le président de la République s’est limité à annoncer une série de rendez-vous et n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques. Il renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation avec le secrétaire d’Etat à l’emploi.

C'est également toute la question des retraites qui est posée avec l'annonce d'un projet de loi dès septembre 2010

C’est pourquoi les organisations syndicales ont décidé d’une mobilisation inter-professionnelle unitaire afin de peser sur ces différents rendez-vous et d'une journée de grève et de manifestations dans tout le pays le 23 mars.

La sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et pensions, une fiscalité plus juste, des politiques publiques en faveur d’une relance économique respectueuse des impératifs écologiques.

C'est cela qu'il nous faut exiger.

A Chaleville Mézières,

rassemblement à 10 h le 23 mars devant la préfecture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Syndicat CGT CG08 19/03/2010 20:15


On y sera, simplement parce que l'on se doit d'y être, pour arrêter cette spirale délirante de précarité, de chomage, de retraites minimum (mais maxi en année)..mais aussi pour assurer un avenir a
nos enfants !


jean-pol bois 19/03/2010 10:10


erreur d'article mon commentaire est en rapport avec l'article du dessus, je m'empresse de le réécrire


jean-pol bois 19/03/2010 09:00


à lire les 2 premiers commentaires j'en conclue qu'il faut me suicider...mais pas avant d'être allé manifester mon humble mais très sinçére soutien à l'ex Thomé Génot demain à Nouzon...après...


Daniel MAHY 18/03/2010 21:57





Vous avez bien résumé la situation actuelle et je suis tout à fait d'accord avec vous, d'autant plus que vous ne figurez pas dans la liste des élus qui se distinguent par leur manque de
motivation ou de dynanisme.
Je regrette simplement que les personnes n'appartenant pas à un syndicat ou à un parti politique ne soient pas toujours informées des actions prévues.
J'ai connu une époque où ces actions étaient annoncées longtemps à l'avance par  des articles dans la presse ou par des affiches apposées sur les panneaux d'affichage dans les villes ou
villages du département.
Maintenant, on ne parle plus que d'Internet, mais je ne crois pas que ce soit suffisant pour obtenir une mobilisation assez importante pour infléchir la politique du pouvoir
"sarkozyste".
J'ai également apprécié votre hommage à Jean Ferrat. Je connais son oeuvre et chaque année depuis plus de 20 ans, je passe quelques jours de vacances à Antraigues-sur-Volane. Je l'ai
vu souvent sur la place du village jouer aux boules ou boire un verre avec ses copains du village. 



 





Michèle Leflon 17/03/2010 22:53


Il va bien falloir que l'on coupe cette spirale du désenchantement : des responsables syndicaux qui se retrouvent un peu seuls, qui hésitent à lancer des actions un peu offensives, car pas surs
d'être suivis et des hommes et des femmes qui trouvent que les syndicats ne sont pas assez offensifs et qui s'en détournent, renforçant ainsi la frilosité des dirigeants syndicaux !
Et dans les solutions, il y a la nécessité pour chacun d'investir un syndicat, de contribuer à sa vie, de faire renaître un militantisme actif.
C'est également vrai pour la vie politique : il ne suffit pas de dire que les politiques ne changent rien. Participons à la vie politique, car de toute façon, l'abstention sert la droite, sert la
politique au service des riches ! Alors, je ne vais pas dire d'investir n'importe quel parti politique : je suis trop inquiète de la politique de certains, qui contribuent à ce rejet du politique,
mais venez au parti communiste !