Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 12:06

uneDans mon précédent article (à lire ou à relire en cliquant ici), je vous faisais état de la mise en vente d'une partie de l'hôpital de Rethel.

Après l'article paru dans la presse locale hier (et vous pouvez voir la une de l'édition ardennaise de l'Union), la journaliste a continué son travail d'investigation et on ne peut que la remercier d'essayer de tirer au clair cette histoire. Dans l'édition du jour, à lire en cliquant ici, nous avons droit au démenti du directeur de l'hôpital et aux justifications du directeur de l'agence immobilière.

A l'heure qu'il est, l'annonce figure toujours en ligne (à voir en cliquant ici).

Pour Rethel aussi, il y a urgence à un moratoire sur la loi HPST, permettant les concertations nécessaires à une loi de santé, dont un des volets doit être une vraie démocratie sanitaire.

Car, sans même rentrer dans le débat des solutions au déficit de cet hôpital, l'absence de transparence est scandaleuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon
commenter cet article

commentaires

rejane 12/09/2012 18:12


De qui se moque-t-on? vraiment une bonne question


 


Mais qui se la pose? encore une fois c'est le personnel qui doit monter au creneau , les élus comme d'habitude  vont s'abritter derrière leur petit doigt.


Il est par contre certain que de telles pratiques ne peuvent aider à la cohésion des acteurs autour de l'hôpital , la situation est difficile c'est bien une réalité mais les méthodes de ce type
mènent dans le mur


 


En plus les salariés vont encore une fois  de plus  considérés comme des moutons noirs pour avoir soulevé le lièvre.


 


Bon il reste à attendre un autre épisode du triste feuilleton  du GHSA