Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:20

Un peu avant les élections présidentielles, l'ASMUP (Association Soins Médicuax Usagers de la Pointe) m'avait demandé d'écrire au ministre alors en charge de la santé, Xavier Bertrand, pour lui faire part de l'absence de prise en charge des urgences à l'hôpital de Fumay quand le SMUR est sorti.

J'avais fait, tout en me disant que le ministre n'aurait peut être pas le temps de lire et en me promettant de recommencer avec le prochain ministre.

Je lui ai laissé le temps de prendre ses marques, pour que ce courrier ne soit pas dans une pile non traitée ! Et je viens donc d'écrire à Marisol Touraine. Vous trouverez ce courrier en cliquant ici.

Ce qui est très particulier dans la situation de Fumay, c'est que des postes d'infirmières et de manipulateurs radio ont été supprimés pour anticiper un éventuel déficit budgétaire, mais il n'y a pas eu de déficit en 2011 et les recettes sont toujours les mêmes.

Par contre, le service de radiologie ferme à 17 h, faute de manipulateur, cela au moment même où le cabinet de radiologie privé de Givet a fermé.

Et il n'y a plus d'infirmières aux urgences quand le SMUR est sorti !

Sans parler évidemment de la prise en charge des soins de plus en plus difficiles du fait du manque de personnel.

Pour éviter toute réclamation, le conseil de surveillance, prévu en mai, n'a jamais eu lieu, faute de quorum : pourtant une reconvocation est prévue dans les réglements dans de tels cas !

Le changement, cela doit être maintenant ! Le collectif Notre Santé En Danger, qui regroupe au plan national de multiples organisations comme la Coordination des Hôpitaux et Maternités de proximité, avec le soutien de partis politiques comme le PCF, a lancé une pétition qui est depuis peu sur internet : je vous invite à aller la signer en cliquant ici. Le lien est fait entre le collectif NSED et d'autres organisations en Europe et une semaine européenne d'action a lieu la semaine prochaine avec une rencontre à Varsovie et, en France, une manifestation le samedi 6 octobre à laquelle participera une délégation du collectif de défense de l'hôpital de Charleville.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires