Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 11:09

J'ai clôturé l'autre jour la rencontre régionale sur l'accès à la formation des salariés en insertion organisée dans le cadre du Comité de Coordination Régionale de l'Emploi et de la Formation Professionnelle (CCREFP), conjointement par l'Etat et le Conseil Régional.

Je m'étais promis de vous donner ici les grandes lignes de cette intervention : ce sera vraiment les grandes lignes car un peu de temps a passé : c'était le 24 février et je n'avais noté que les principaux points de mon intervention !

Après avoir souligné l'intérêt des échanges de la journée, dont je remercie les participants, qui ont permis que cette journée ne soit pas uniquement la grand messe que je craignais, quand la DIRECCTE nous avait demandé de coorganiser cette journée, une grand messe pour le plaisir de la communication, mais une journée constructive, j'avais rappelé que la formation des salariés en insertion faisait l'objet de fiches actions du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) et que le Conseil Régional avait bien l'intention que ce contrat, pour l'instant surtout décision de pistes de travail en commun Etat/Région devienne réalité concrète.

Même si l'accès à des financements est compliqué par l'inadmissible ponction par l'Etat du Fond Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels et il ne serait pas concevable que les salariés en insertion soient les otages de cette ponction.

Le Conseil Régional n'a pas attendu la signature du CPRDFP pour se préoccuper de cette vaste question que ce soient des chantiers d'insertion, des associations intermédiaires ou entreprises d'insertion et j'ai traité l'ensemble sans distinction, car le principe de base de la politique que j'ai voulu impulsée au conseil régional était que les salariés en insertion, comme d'ailleurs l'ensemble des salariés en contrats aidés, étaient des salariés comme les autres.

Et, à ce titre, ils ont évidemment accès à la plate forme de formation de l'Economie Sociale et Solidaire en Champagne Ardenne. Ils ont accès aux chèques formation permettant une formation en partie à distance.

Plus spécifiquement le conseil régional contribue au financement de la plate forme régionale de formation des associations intermédiaires depuis 2006, portée par FORM'AI, comme cela a été rappelé dans la matinée.

La formation des personnes en insertion professionnelle ne supporte pas de raccourcis simplificateurs, comme un référendum !

Le conseil régional a pour but de de mettre en place une conférence des financeurs de la formation des salariés en insertion professionnelle avec l'Etat, le Conseil Régional évidemment, les conseils généraux, les OPCA, les OPACIF, Pôle Emploi, en espérant une participation du FPSPP, dans le respect des initiatives départementales sous contrôle des organisations patronales et syndicales dans le cadre du CCREFP et des réseaux de l'insertion par l'activité économique.

Car il faut arriver à une lisibilité des financements !

Mais les financements ne suffisent pas : il faut aussi de l'ingénierie, des échanges comme aujourd'hui, avec les organismes de formation aussi, car comme l'a indiqué Pierre Mandelli (NB coordonnateur du réseau sur les Ardennes), la qualité de la formation est essentielle.

Et Gilles Rousseau (représentant la CGT) a eu raison d'insister sur la nécessaire sécurisation des parcours professionnels.

Le Conseil Régional a aussi l'intention d'élaborer un contrat d'objectif et de moyens sur la formation dans le cadre des services de proximité : ce n'est pas la même chose, mais il y a des recoupements comme cela a été abordé lors de la conférence de lancement de l'élaboration de ce contrat.

Et enfin, il y a certainement intérêt à travailler les questions de mobilité : après avoir aider des associations d'aide à la mobilité des demandeurs d'emploi, le conseil régional a commencé à aider à la mise en place d'auto écoles sociales. Il pourrait être intéressant d'organiser à l'automne une journée d'étude comme celle-ci sur la mobilité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires