Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 22:09
Les communistes ardennais viennent de se prononcer, ce week-end, sur les choix qu’ils devront faire à l’occasion des prochaines élections régionales. Une majorité de militants (56,91%) ont souhaité " travailler à une liste de rassemblement de toute la gauche dès le 1er tour ". Autrement dit, à la constitution de listes les plus larges possibles à gauche, ouvertes à toutes les femmes et les hommes qui ont en commun la volonté de battre l’UMP et le MODEM et de construire un projet ambitieux pour notre région. En nous appuyant sur la combativité sociale et le bilan du conseil régional sortant, l’objectif est de renforcer notre action au service des populations de Champagne-Ardenne.
Souhaitant prolonger au niveau régional la politique de régression déployée par le gouvernement, la droite locale affiche sa volonté de conquête et déploie ses moyens pour regagner la région. Cette politique, nous la connaissons déjà : casse du service public et de l’emploi, asphyxie financière des collectivités, réforme territoriale bafouant la démocratie ou un aménagement au rabais. Ses prolongements régionaux seraient dramatiques pour la Champagne-Ardenne.
Pour parvenir à ses fins la droite à besoin de barrer la route à la gauche dans la région et de mettre la main sur les compétences régionales. Transports, formation, lycées.... seraient soumis à la même gestion d’austérité et de démantèlement qu’au gouvernement. Afin de préserver nos acquis régionaux et aller plus loin, les communistes ont décidé de résister à cette offensive et de proposer à tous les partenaires de gauche un projet ambitieux pour la Champagne-Ardenne et qui ancre notre gestion bien à gauche.
J'ai été chargée d'être le chef de file des candidats(es) communistes ardennais.
Après des débats riches et passionnés chez les militants communistes de Champagne Ardenne, avec des arguments divers et variés, le débat stratégique est tranché : la puissance de la droite en région justifie l'intérêt pour une dynamique d'union de toute la gauche dès le premier tour pour battre la droite et ceci l'emporte sur la lisibilité souhaitable du rassemblement d'une vraie gauche offensive au premier tour (non sans quelques pincements au coeur de certains !).
Mais nous ne sommes pas dans la communication : nous sommes dans la recherche de la solution la plus utile à nos concitoyens !
Nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses : à des propositions pour la région !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Michèle Leflon 01/12/2009 22:05


Yannick, je le reconnais : j'ai été un peu loin. Excuses moi.
Mais franchement, l'expérience m'a appris qu'il fallait toujours être très vigilant avec les socialistes et je voudrais dire à Réjane que c'est sans aucun angélisme et beaucoup de méfiance que
j'aborde cette période de préparation des élections régionales.
Mais dans les raisons pour rassembler largement contre la droite, y compris avec le PS, il y a celui de ne pas donner l'occasion au PS de s'allier avec le MODEM et d'engager une recomposition
politique au centre, éloignant durablement la possibilité d'un changement politique en France.
Yannick confirme bien que ça marche !


Jean Duterte 30/11/2009 23:53


Bien loin des débats stratégiques qui secouent les diverses formations politiques à gauche, on évoquait aujourd'hui avec un collègue le lien étroit que l'on observe entre la crise, la dégradation
sociale qu'elle engendre et les faits inhabituels et inquiétant que l'on constate en ce moment dans notre établissement. On a alors parlé de la situation politique de nécessité révolutionnaire, de
l'éventualité d'une révolution. Les choix, la stratégie nationale et/ou locale du PCF répondent-ils à de telles aspirations ?
Le PCF est-il encore ce parti, qui a légitimement incarné l'idéal révolutionnaire ?
On me dira que le grand soir n'est pas pour demain, mais n'empêche, si le peuple en décidait autrement ? Après tout, bien peu avaient vu venir 1789 !
Cela peut paraître bien loin des élections de mars prochain : cela reste de mon point de vue pas si étranger l'un de l'autre. C'est juste une petite observation sur la journée ...


Claude 30/11/2009 15:52


Il est des choix qui parfois sont difficiles à comprendre, c'est vrai, mais chacun son opinion. 
Yannick  a fait et fait pour Thomé Génot un travail remarquable, c'est uniquement cela qu'il faut retenir.
le choix politique de se ranger au coté de l'homme de la fausse gauche, est un choix, que les électeur je l'espére condamneront.
Même si la droite reste l'ennemie de la classe ouvrière, il y'a des compromis qui sont pire que la défaite.
Pour notre part à Lenoir et Mernier-LCAB nous n'avons pas oublié que J.P Bachy a signé une lettre avec Christine Lagarde condamnant notre action, pour ensuite allez signer dans le dos des
travailleurs un accord au rabais avec un syndicat féllon.


langrenez yannick 30/11/2009 12:58


En amenant un débat plutôt interressant et constructif vers ma personne (ce qui n'est pas nouveau et semble te poser problème), tu contribue ainsi à nous abaisser au niveau zéro de la politique
!!!! C'est ce genre de comportements quereleurs qui font penser "tous les même" aux gens, pas ce que je fais de ma vie militante. Je 'interroge comme beaucoup d'électeur dans mon parcours politique
(et j'espère ne jamais être sûr de rien) mais ça n'a rien à voir avec l'union du PCF et du PS. La forme l'empotant sur le fond, c'est pathétique !!! Pour ton info, je n'ai jamais été au NPA mais
quelques mois à la LCR dans le milieu de années 90, mais ça n'a pas d'importance. Je me suis exprimé sur ce blog pour soutenir le choix des communistes et rien d'autre. Vous avez choisi de salir
cet espace de dialogue, c'est votre responsabilité !!!


bois 30/11/2009 09:26


passé du NPA au PCF puis au PS en aussi peu de temps, ne peut pas engendrer confiance, comme ceux qui au niveau national passent du PS au gouvernement participent à discréditer l'engagement
politique. Il faut admettre Yannick que tes revirements y contribuent. Tous les mêmes, voilà ce qui se dit ou se pense.