Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 01:06

photo crC'était aujourd'hui, comme un lundi par mois, la commission permanente du conseil régional. Dès que j'aurais un peu de temps, promis, je vous fais un petit résumé des débats, mais pour ce soir, je voudrais juste m'attarder sur les dossiers de la formation professionnelle.

Le choix, validé cette après midi par la commission permanente, des organismes de formation qui se sont associés pour répondre à la demande de la région et offrir des parcours de formation qualifiante à recrutement régional selon un processus de mandatement avec octroi de droits spéciaux, est en effet la concrétisation du lancement du réseau public régional de formation professionnelle et cela représente l'aboutissement pour moi d'un long travail (aboutissement, mais pas fin, car il va falloir veiller au bon déroulement et étendre le système !)

Mandatement avec octroi de droits spéciaux : quel baratin, allez vous dire, à juste titre ! Il s'agit de droit européen avec toute les limites des traités européens qui font qu'il n'est pas possible de faire un véritable service public !

Mais pratiquement, cela va avoir un avantage énorme pour les organismes de formation, puisque cela va leur permettre d'être financés par le conseil régional en fonction des charges qu'ils ont pour répondre aux obligations de service public et non simplement à l'heure de formation par stagiaire, un mécanisme de financement contre productif en terme de qualité !

Et donc, car, cela est bien le but essentiel, cela devrait conduire à un saut qualitatif dans la qualité de la formation des demandeurs d'emploi, un saut d'autant plus important que le conseil régional ne demande pas aux organismes de formation de simples stages, mais la construction de véritables parcours pour aboutir à une qualification !

Un autre dossier était également important : une convention avec la Picardie selon laquelle les stagiaires picards sont considérés en Champagne Ardenne comme les champardennais et inversement. Une telle convention existe déjà avec la Bourgogne et ... avec la Wallonie. Il a fallu relancer bien souvent pour en arriver là !

C'est pourtant indispensable, pour que la décentralisation qui apporte beaucoup en rapprochant les lieux de décision des intéressés, en favorisant la démocratie, ne se traduise pas par une fragmentation de notre pays contraire à la satisfaction des besoins des populations !

Il devrait y avoir beaucoup mieux puisque une convention entre l'ensemble des régions de France permettant "la libre circulation" des stagiaires de formation professionnelle devrait être votée par tous les conseils régionaux et signée par les présidents de région lors du prochain congrès de l'Association des Régions de France (ARF) en novembre. Cela me réjouit, car j'avoue que de porter cette exigence d'une nécessaire entente entre toutes les régions avait été ma principale motivation pour aller participer à la commission formation professionnelle de l'ARF en  juillet dernier ! J'avais à l'époque "un cas" à cheval sur la Lorraine et la Champagne Ardenne et j'avoue que la quantité de salive nécessaire à la résolution de ce "cas" m'avait paru tout à fait disproportionnée avec le simple bon sens, sans parler de l'angoisse de cette Ardennaise qui a du se demander pendant un mois si elle pourrait vraiment faire des études d'assistante sociale de Reims, après avoir été reçue au concours, simplement parce qu'elle était partie depuis quelque temps vivre en Lorraine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires