Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 16:21

Indignation, angoisse du lendemain ...

Beaucoup de raisons de s'indigner, de se révolter : la misère, l'agravation des inégalités sociales, la casse des services publics, remettant en cause l'éducation de nos enfants, l'accès aux soins ... , notre environnement souillé par la recherche des profits maxima, les conséquences de la fuite en avant du capitalisme sur toute notre vie, nos conditions de travail, que ce soit dans le privé à travers la pression sur la productivité ou dans le public avec la RGPP, la guerre en Libye, le blocus de Gaza ...

Nous sommes tous des indignés !

Mais cela ne suffit pas ! Il faut agir !

"Pas de perspectives ! " disent certains. Mais c'est à nous de les construire !

"Sarkozy, le PS ...  ce sont les mêmes" entend-on souvent . Ce qui n'est d'ailleurs pas tout à fait vrai mais traduit bien l'aspiration à sortir des chemins battus, ce que ne fait pas le PS.  (Pour lire une "bonne" critique du programme du PS, cliquez ici.) Car rien ne changera véritablement dans nos vies si nous ne renversons pas l'échelle des valeurs, si nous ne mettons pas l'Humain d'abord, si nous ne renversons pas les pouvoirs de l'argent.

Nous sommes tous des indignés, mais nous ne pouvons nous contenter de  nous indigner : il faut changer la vie comme disait Rimbaud.

Changer la vie, c'est déjà changer la politique pour qu'elle s'intéresse à nos vies et non à leurs profits !

C'est ce que veut faire le PCF en envisageant les élections présidentielles et législatives de 2012, non pas comme le voudrait l'idéologie dominante de discours du candidat président qui sait ce qui est bon pour nous, mais comme un moment privilégié de débats et de luttes pour dégager un grand rassemblement du peuple français sur des propositions concrètes qui changent notre vie en osant s'en prendre au pouvoir de l'argent, en développant la solidarité avec les peuples voisins à travers une remise en cause des traités européens, actuellement plus oppresseurs des peuples que tounés vers des lendemains qui chantent. Le Front de Gauche qui se développe depuis deux ans est le moteur de ce rassemblement.

Une majorité de communistes a, après un débat qui n'a sans doute intéressé que les militants, mais qui était nécessaire pour mieux cerner toutes les richesses que nous voulons mettre dans le rassemblement, après un vote pour clarifier le choix majoritaire, une majorité de communistes a décidé d'une feuille de route pour les mois à venir avec une campagne collective autour de JL Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle, donnant ainsi un signe fort que le PCF n'est pas hégémonique dans ce Front de Gauche, et des candidats aux élections législatives, avec un programme populaire, partagé que vous pouvez trouver en cliquant ici et qui reste à enrichir avec vous.

Ceci n'était pas le choix majoritaire des communistes ardennais et dans leur vote, à 72% ils ont manifesté qu'ils auraient préféré la candidature à l'élection présidentielle d'André Chassaigne, lui faisant plus confiance pour faire de la politique avec les gens et pas pour eux, condition indispensable à la mise en mouvement du peuple et donc à la réussite d'un vrai changement qui change la vie !

Le débat nous aura certainement permis d'avancer. Evidemment ce qui compte, ce n'est pas le nom du candidat pour porter un programme qui refuse le présidentialisme de la constitution française et veut en changer. Ce qui compte c'est de rassembler pour changer la vie, loin des magouilles politicardes auxquelles nous ont habitués la droite et le PS.

Et j'espère que les camarades du Parti de Gauche et de la Gauche unitaire oublieront rapidement les pratiques d'un autre temps, ou d'autres partis, comme vouloir s'accaparer le logo du Front de Gauche ou envisager des parchutages de candidatures aux élections législatives, pas le meilleur moyen pour une campagne populaire : ce n'est pas cela qu'attendent tous ceux qui s'indignent publiquement ou plus souvent seuls ou en petit comité. Il y a urgence. Le capitalisme est moribond mais peut encore faire bien des dégâts et s'offrir un sursaut mortifère pour les peuples.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires