Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 23:16

La commission permanente du conseil régional a rendu son avis cet après midi sur le COMA (expression entendue dans d'autres régions, qui m'avait beaucoup amusée !) Le développement de l'apprentissage est il lié au coma que le ministre Chatel veut infliger à l'Education Nationale, histoire de faire des économies ?
Plus sérieusement, ce COM (Contrat d'Objectifs et de moyens) Apprentissage, annoncé dans le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles, témoigne de l'activisme inefficace du gouvernement sarkoziste et le groupe communiste s'est abstenu dans cette délibération qui autorise le président du conseil régional a signé avec le préfet le COMA. Voilà mon intervention :
"Le groupe communiste s'abstiendra sur ce contrat d'objectif et de moyens de l'apprentissage.
Et cela, sans remettre en cause l'importance du travail fait par les services de la région, et de l'Etat d'ailleurs, et le combat politique de la vice présidente en charge des lycées et de l'apprentissage pour améliorer ce contrat face à une intransigeance et une précipitation du gouvernement qui veut développer l'apprentissage hors de toute réalité des entreprises, au delà des voeux des jeunes et en faisant du chantage aux régions pour qu'elles financent toujours davantage.
Grace à tout ce qui avait été fait dans la préparation du CPRDFP, celui-ci avait déjà acté que l'objectif devait être ramené à 10 000 apprentis, loin des objectifs initiaux du gouvernement.
Mais en dehors de cet objectif, le reste du COM reste soumis au diktat gouvernemental et le groupe communiste aurait souhaité que notre collectivité donne un signe beaucoup plus fort de rejet de ce diktat
Il n'est pas question pour nous de rejeter l'apprentissage, qui peut être une voie de formation d'excellence pour certains jeunes, mais bien de rejeter le forcing fait et de dénoncer les charges financières supplémentaires imposées à la région par l'Etat à travers ce contrat.
Le forcing fait avec la promotion du DIMA, qui est en quelque sorte un préapprentissage avant 16 ans et j'étais d'aillerus déjà intervenu à la CP de juillet sur ce sujet: outre le fait que les causes des difficultés scolaires de certains jeunes ne sont pas traitées et qu'on ne fait que s'occuper du symptome, il y a un désengagement de l'Etat qui fait payer aux régions des dépenses liées à la scolarité obligatoire.
Le forcing fait aussi avec un décret qui permet à des jeunes qui ne trouvent pas de maître d'apprentissage de s'incrire en CFA. Qu'est ce que c'est que de l'apprentissage, sans contrat d'apprentissage dans une entreprise, qu'une formation analogue à celle d'un lycée professionnel, mais payée par la taxe d'apprentissage et les régions (plus de la moitié maintenant) au lieu de l'Etat !
Un désengagement financier national tout à fait désastreux, à travers les règles données par le gouvernement à la participation du FNDMA qui en 2010 a apporté à la région 818 € par apprenti et n'apportera plus à la région que 400 € par apprenti  en 2014 et 2015, car c'est bien rapporté au nombre d'apprenti ce que veut dire 7,2 M€ en 2010 uniquement consacré au fonctionnement et 4M seulement en 2014 et 2015, une fois que l'on a déduit les investissements. Concrètement pour maintenir la qualité de l'apprentissage en région, notre collectivité devra mettre plus de 400 € supplémentaire par apprenti et avec un objectif de 10 000 apprentis, cela fera plus de 4 M d'€ supplémentaires de dépenses !
Monsieur le Président, il n'est pas encore trop tard pour reporter ce rapport à plus tard : la signature est prévue pour mercredi ce qui est d'une rapidité rare après vote d'un contrat et répond à l'urgence gouvernementale ! Ne pas signer mercredi pourrait être un signe fort qu'il faut renégocier."
Les réponses apportées tant par le président du groupe socialiste que par le président Bachy ne m'ont pas convaincue : évidemment, tout a été fait pour le bien des apprentis ; évidemment, dans leur large majorité, les partenaires sociaux ont approuvé ce COM lors du Comité de coodination régional de l'Emploi et de la formation professionnelle(CCREFP), car ce qui compte pour eux, c'est la qualité mise en oeuvre pour les apprentis et cela est présent ; évidemment, la région a besoin de l'argent du COM, mais elle a besoin qu'il y en ait plus et la crainte de ne pas en avoir du tout en ne se soumettant pas me paraît grandement exagérée : le gouvernement Sarkozy n'est pas suffisamment en force pour pouvoir se permettre de ne pas accompagner l'apprentissage dans notre région ! Je ne peux m'empêcher de faire le lien entre cette frilosité socialiste et la frilosité des candidats socialistes aux primaires vis à vis d'un changement fondamental de politique européenne pour arrêter de se soummettre aux diktats des marchés financiers, agences de notation et autres qui ruinent les peuples.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires

Michèle Leflon 11/10/2011 09:27



RV à 15 h place ducale aujourd'hui !



jean-pol Bois 11/10/2011 08:21



éh oui Michèle de petits reculs en soumissions, c'est ce qui nous a amener à la situation actuelle, le "réalisme" améne le PS à etre un "bon" gestionnaire du systéme. Je me prépare à aller
manifester cette après midi contre l'austérité mais dans la meme veine, je n'ai pas entendu un seul des candidats aux primaires socialistes, condamner celle imposée aux grecs et espagnols par les
gouvernements socialistes. Et pourtant elle est encore plus importante que celle que nous subissons! A cette après midi camarades socialistes, vous y serez bien sur et c'est bien, comme contre la
réforme des retraites que les six candidats ont bien pris soin d'oublier dans leurs débats.