Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 12:03

Les AGS n'ont toujours pas fixé de date pour une rencontre permettant de négocier les condtions de remboursement des sommes dues par les ex salariés dont les dommages et intérêts ont été revus à la baisse en appel, mais se sont exprimés dans la presse locale pour dénoncer les interventions des élus dans un contexte de campagne électorale.

Faut il rappeler que ce ne sont pas les candidats aux élections cantonales (d'autant plus que d'autres élus se sont exprimés) qui envoient les huissiers, mais que ce sont bien les AGS qui précipitent les événements en ce moment en harcelant les personnes avec les huissiers !

Et le meilleur moyen serait de précipiter le mouvement pour décider d'une réunion de négociations !

Cela a évidemment fait réagir Bernard Delhaye, le président de l'association constituée récemment : voici le communiqué :

"Sans vouloir polémiquer suite à l'article nous concernant, je rappelle que depuis Septembre 2009 nous attendons une rencontre avec Monsieur Benoît GRAILLOT afin d'étudier la situation financière de chacun des salariés concernés. Ceux-ci sont dans des situations plus que précaires. La relance fin 2010 de la part des AGS, par huissier interposé, a semé un vent de révolte parmi l'ensemble des ex salariés. La direction générale des AGS nous conseilla, suite à l'intervention de Monsieur Boris RAVIGNON, de nous rapprocher de Monsieur GRAILLOT responsable du centre d'AMIENS pour qu’une réunion ait lieu afin de trouver les mesures appropriées pour chacune des personnes concernées.
Des contacts avec nos conseils respectifs étant en cours et ne voulant en aucun cas nous substituer à ceux-ci, nous avons jugé bon de laisser ces contacts se poursuivre. Or les AGS, par l'intermédiaire de leur voie de recours, ont fait intervenir de nouveau les huissiers. Suite à cette intervention, nous avons transmis par fax à Monsieur GRAILLOT une demande de rencontre (il était impossible de le joindre par téléphone), à ce jour nous n'avons pas de réponse si ce n'est par voie de presse.
Loin de nous l’idée de faire de cette situation un enjeu pour les Cantonales, encore moins pour les Présidentielles ou les Législatives. Notre souci, comme celui des élus toutes tendances confondues, est et demeure la recherche d'un consensus qui puisse répondre à l'attente de chacun dans un souci d'apaisement des esprits."

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires