Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 23:18
ardennes-forge.jpgArdennes Forge : vous savez, c'est l'entreprise qui a persisté dans les locaux de Thomé Génot et qui a fermé, laissant à nouveau des salariés sur le carreau. Le PDG, ne vous inquiétez pas pour lui : il est reclassé !
Hier, les ex salariés nous avaient demandé de venir les soutenir au tribunal des Prud'hommes : ils savaient que l'audience qu'ils attendaient tant, car derrière elle se profilaient les indemnisations dont ils ont besoin pour vivre, la majorité d'entre eux étant encore au chômage, n'aurait pas lieu.
Et de fait, le président du tribunal des Prud'hommes a expliqué la suppression du tribunal de Fumay, celle de Sedan, les locaux incertains ... et les retards : des retards qui font que des victimes de patrons voyous se retrouvent sans le sou !
Avec Sylvain Dalla Rosa, nous avons écrit à la ministre de la justice :
Une nouvelle fois, le tribunal des Prud’hommes de Charleville-Mézières, vient de reporter le dossier d’indemnisation des ex-salariés d’Ardennes Forge. La mise en liquidation judiciaire de cette entreprise, en juin 2008, après les exactions d’un patron voyou, a eu pour conséquence le licenciement d’une cinquantaine de salariés. Dans un bassin d’emploi déjà très fragilisé économiquement, cette liquidation d’Ardenne Forge laisse peu d’espoir d’un reclassement rapide. C’est ainsi que 18 mois après, seulement une dizaine de personnes ont retrouvé un emploi et encore pour certains il est précaire. Il est intolérable de laisser plus longtemps dans l’expectative, des salariés qui se voient privés de la possibilité de faire prévaloir leurs droits dans des délais acceptables, entraînant une aggravation de leur condition de vie. Cette situation découle principalement de la suppression du tribunal des Prud’hommes de Sedan, après celui de Fumay, dont les dossiers sont transférés vers Charleville-Mézières. Déjà victimes de la casse industrielle, les salariés d’Ardennes Forge ont aujourd’hui à subir les lenteurs de la justice.
Il est urgent d’agir et de dégager des moyens supplémentaires pour répondre aux besoins de défense des salariés licenciés, d’autant que la situation ardennaise, avec plus de 1200 licenciements en 2009, suppose une multiplication des procédures prud’homales.
Concernant le dossier Ardennes Forge, nous vous demandons de veiller, tout particulièrement, à la rapidité de la mise en œuvre des décisions que prendra le tribunal des Prud’hommes. Le dossier doit être évoqué, à nouveau, le 26 février prochain, cette audience doit être celle des décisions. En fonction du jugement rendu par les conseillers prud’homaux, les organismes chargés de verser les indemnités doivent le faire dans les plus brefs délais.
Souhaitant que vous puissiez intervenir afin de permettre à ces salariés d’obtenir leur indemnisation rapidement,
Veuillez agréer, Madame la Ministre nos salutations distinguées.
Au fait, à France Info, hier il y avait une émission sur le devenir des ex salariés de Lenoir et Mernier/LCAB : on peut la retrouver en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

yannick Langrenez 28/01/2010 11:29


La remise en cause de l'indépendance et de l'honneté des conseillers prudhommaux par le conseiller général du canton dans l'ardennais du 28 janvier est totalement inadmissible !!!!!