Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 23:13
J'étais hier au CNFPTLV (Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie) où P. Caïla, le directeur général de l'AFPA, était venu présenter les orientations de l'AFPA.
Ce fut un discours technocratique, remarquable de langue de bois, mais pouvait il en être autrement ? Comme il l'a indiqué, il n'était pas là pour parler politique. Son but est de "transformer l'AFPA sans la dénaturer " (une des formules que j'appelle langue de bois) pour répondre à ceux qui veulent acheter de la formation, qu'il s'agisse des entreprises ou des conseil généraux. Car il "ne sait pas si la formation est un marché, mais " il "sait qu'il y a des acheteurs de formation."
La schizophrénie du gouvernement a été largement soulignée dans le débat qui a suivi : le Secrétaire d'etat à l'Emploi réaffirme son attachement à l'AFPA tout en agissant pour son démantèlement : le départ du service d'orientation vers Pôle Emploi (au fait il y a une saisine du conseil constitutionnel sur cet article de la loi sur la formation professionnelle), la mise en concurrence de l'AFPA avec les autres organismes de formation.
P Caïla n'a pas répondu aux questions concernant le patrimoine dévolu à l'AFPA, ce patrimoine que l'Etat a si peu entretenu !
Schizophénie aussi du gouvernement quand il reconnait le rôle de l'AFPA dans l'expérimentation du Contrat de Transition Professionnelle et confie sa généralisation à Pôle Emploi.
Plutôt que de vous raconter la fin de cette réunion du CNFPTLV, je vais faire une petite diversion sur cette question : tout d'abord pour préciser que les diffficultés du CTP dans les Ardennes n'ont pas été liées à l'AFPA qui a, au contraire, fait preuve de beaucoup de professionnalisme, mais aux entreprises qui ne font pas connaître les emplois disponibles (40%¨seulement des offres d'emploi sont déposées à Pôle Emploi), au patronat qui n'anticipe pas ses embauches, ce qui permettrait de prévoir les formations nécessaires et évidemment à la situation de l'emploi dans les Ardennes.
Le Contrat de Transition Professionnelle va être développé dans les bassins de St Dizier et Vitry le François (la Marne moyenne), tansdis que la Convention de Reclassement Personnalisée a été revue pour que les salariés licenciés dans les bassins où n'existe pas le CTP, bénéficient de mesure d'accompagnement proches en théorie.
Ce que l'on sait actuellement, c'est que Pôle Emploi a délégué cette tâche d'accompagnement à des opérateurs privés de placement, mais que ceux-ci ont beaucoup de difficultés à se mettre au boulot dans la région !
A propos de Pôle Emploi, vous pouvez aller lire un article dans L'Humanité d'hier en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires

rey charles 23/10/2009 07:13


bien Mme Leflon,

vous avez bien résumé se que nous disons depuis le début de la mise en place,
les causes du Ctp qui ne marche pas, se ne sont n'y à cause des référents, n'y à cause des formateurs mais à cause des patrons qui ne l'utilise pas.
Sans eux, comment choisir, se diriger dans une formation si à la fin de cette formation il n'y a pas de boulot derrière.
ils leur suffiraient de dire le besoin, la personne se forme en alternance entre une structure de formation et la mise en pratique dans entreprise, l'entreprise bénéficierait d'un salarié
formé et le salarié d'une embauche en CDI.
combien coute un CTP et de plus qui ne fonctionne pas?
pourquoi ne pas obliger les patrons à faire cela?

JE TIENS A RESIGNALER QUE LES CHOMEURS SONT DES VICTIMES, ILS N'ONT JAMAIS DEMANDE A ETRE LICENCIE.