Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 17:54
En 1946 un décret signé Ambroise Croizat crée les Centres de formation professionnelle pour adultes et institue les Certificats de formation professionnelle.
Et c'est en 1949 qu'est créé l'ANIFRMO qui deviendra plus tard l'AFPA, association bénéficiant d'une délégation de l'état pour gérer les centres publics de formation professionnelle.
60 ans d'histoire donc pour cette association construite autour de fondamentaux :
- un accueil, une orientation et un accompagnement pour un parcours réussi de formation en vue d’une qualification certifiée ;
- une ingénierie et une pédagogie spécifiques à la formation professionnelle des adultes ;
- des hébergements, une restauration et des services sociaux permettant à ceux qui en ont le plus besoin de pouvoir suivre une formation.
C'est cette globalité de l'AFPA qui a permis à des millions de personnes d’accéder à un emploi qualifié et de vivre plus dignement, tout en contribuant au développement économique.
Annoncé en 2003, confirmé par la loi dite "des libertés locales" de 2004, le démantèlement de l'AFPA a pris ces derniers jours un coup d'accélérateur avec l'insertion dans le projet de loi sur la formation professionnelle d'un amendement donnant à l'AFPA le patrimoine immobilier qui appartenait à l'Etat et dans lequel il a si peu investi pour le moderniser.
A l'heure où le gouvernement veut mettre en concurrence les formations de l'AFPA avec celles des autres organismes de formation, il lui cède des locaux dégradés ! En cliquant ici, vous pourrez lire le communiqué de la CGT AFPA du 21 septembre dernier.
Cet amendement, il est après l'article 19 de cette "petite loi" comme on dit, puisque pour l'instant elle a été votée par l'Assemblée nationale et le Sénat sous des formes différentes (cet amendement par exemple ne figurait pas dans le texte voté par l'Assemblée Nationale) et qu'il faut maintenant un accord des deux assemblées sur le même texte (dans le cadre de la procédure d'urgence demandée par le gouvernement, cela ira vite !)
L'article 19, c'est celui qui retire à l'AFPA ses personnels d'orientation pour les donner à Pôle Emploi. Annie David, sénatrice communiste du Rhône, a, lors du débat au sénat proposait : " Avant de procéder précipitamment au transfert des personnels de l’orientation de l’AFPA, nous devons au préalable entamer un débat global sur le service public de l’emploi et de la formation, instrument nécessaire de la sécurisation des parcours professionnels, dont les fondations sont posées dans ce texte." Peine perdue devant une UMP si pressée de casser ! Vous pouvez retrouver l'intervention d'Annie David en cliquant ici et en poursuivant votre lecture de la page vous pourrez lire l'intervention de Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts de Seine, sur ce même article. N'hésitez pas à poursuivre votre lecture des débats au Sénat sur la page suivante (cliquez ici) : les sénateurs communistes ont fait une série de propositions, toutes rejetées, au terme desquelles, Guy Fisher, un autre sénateur communiste, s'exclamait : "L'AFPA est morte".
C'est alors que le Sénat a voté cet article additionnel sur le patrimoine de l'AFPA. Je cite Annie David encore :

"Monsieur le secrétaire d'État, loin d’aider l’AFPA en lui faisant ce cadeau empoisonné, vous manifestez plus fortement encore votre volonté de lui nuire et d’accélérer sa mise à mort, dénoncée tout à l’heure par M. Fischer.

Nous voterons donc résolument contre cet amendement."

Pour sa part, sur ma proposition, le Conseil Régional de Champagne Ardenne a pris ses responsabilités en créant le Réseau Public Régional de Formation Professionnelle. Il s'agit bien, non seulement de contrecarrer cette volonté de casse de l'UMP aux ordres du patronat (il ne fait plus assez de profits sur les productions industrielles à son goût, alors il faut qu'il puisse en faire sur la formation, sur la santé ....) mais de poser les bases d'un service public de type nouveau, largement décentralisé, laissant une place, à côté des grands organismes publics, les GRETA, les CFPPA, l'AFPA évidemment, à l'initiative associative, adaptée à la particularité de chaque territoire, un réseau public prêt à coopérer avec les régions voisines pour mieux satisfaire les besoins. Un jour meilleur permettra d'y ajouter la cohérence nationale nécessaire. Des modalités de mandatement doivent permettre de financer les obligations de service public : cela va être la transparence légitime des marchés publics sans les inconvénients, le nivellement par le bas des organismes de formation. L'AFPA doit trouver sa place dans ces mécanismes, sans gâchis !

Cela doit aussi permettre d'améliorer l'offre de formation en facilitant la constitution de véritables parcours.

Mais il serait bon que le gouvernement arrête de nous mettre des bâtons dans les roues, car le départ des personnels de l'orientation, cela ne va pas favoriser le déroulement des parcours à l'AFPA !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires