Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 19:52
Le syndicat CGT de l'hôpital de Sedan vient d'imaginer le mot du président du directoire du centre de convalescence de Sedan en octobre 2019. Avec son accord, je ne résiste pas au plaisir de vous le faire connaître.
Ce qui n'est pas du tout de la fiction, c'est que le service de pédiatrie de cet hôpital est menacé, alors qu'il y a une maternité à Sedan !
« TOUT VA BIEN »
L’activité de notre centre de convalescence est en forte progression.
Depuis que nous avons fermé les services de Médecine, Chirurgie, Obstétrique et la Pédiatrie, restructuré notre Maternité en unité de consultations, cédé nos services logistiques au secteur privé et réduit le Personnel de 60% grâce à la RGPP, nous avons réalisé des économies de fonctionnement considérables. La vente de notre plateau technique et des ses équipements pour l’euro symbolique à la Lyonnaise des Eaux, nous a permis de supprimer les services de garde qui étaient particulièrement onéreux et avec le développement de l’hospitalisation de jour, nous avons pu fermer à 18 heures et en finir avec les équipes de nuit.
Les parts de dividendes que nous reverse « La polyclinique des champs »en contrepartie de l’acquisition à bon prix de nos équipements de pointe , nous permettent de financer les congés annuels des cadres de Direction qui restent les seuls emplois statutaires de l’établissement.
Ainsi, le coût du travail a–t-il considérablement diminué et nos efforts de gestion sont unanimement reconnus par le Directeur de l’Agence Régionale de Santé qui a augmenté de ce fait les primes d’intéressement de Madame la Directrice des soins, des Chefs de pôles , de Monsieur le DRH et de moi même .
Nous devons néanmoins continuer à poursuivre nos efforts. Avec 20 Agents, les 4 étages de soins de suite, restent abusivement en sureffectif et ce malgré la bonne grâce que nous avons mis dans l’organisation de la flexibilité et des flux tendus. Nous pourrions encore améliorer notre chiffre d’affaires en facilitant les redéploiements vers le service d’hospitalisation de jour et en supprimant encore ainsi quelques CDD .
Depuis 2008 , nous ne déclarons plus les accidents du travail grâce à la circulaire du Ministère qui nous en a donné compétence. C’est un grand progrès car nous ne les indemnisons pas non plus : quelle économie ! 
Notre gestion rigoureuse des ressources humaines par la précarisation a permis, au fil du temps, de renouveler sans problème les Agents en mauvais état de santé et les râleurs. La voix des organisations syndicales s’est éteinte en même temps qu’augmentait la précarité, ce n’étaient de toutes façons pas de bons partenaires (surtout la CGT, jamais contente celle là) et nous saluons les Salarié(e)s qui , aujourd’hui, ne revendiquent aucun droit tout en assumant avec conscience leurs devoirs et en se contentant de leur salaire de base !
Les grilles indiciaires ont été supprimées au nom de l’équité, tout le petit personnel est rémunéré au 1° et unique échelon de leurs grades… Finies les guéguerres des commissions paritaires qui n’ont par conséquent plus lieu d’exister !
Par bonheur , il n’y aura plus jamais d’élections CAP/CTE dans nos établissements hospitaliers et ce depuis que le gouvernement SARKOZY , toujours en place et que nous remercions chaleureusement, les a abolies en 2011. 
La polyclinique des Champs nous envoie ses convalescents et ses indigents.
On peut dire que la loi hôpital, patient, santé, territoire votée en 2009 grâce à Madame BACHELOT fonctionne très bien. Les coopérations privé /public sont à présent parfaitement rodées. Finie la notion ringarde de service public de santé. La sélection naturelle a repris ses droits et les pauvres meurent plus jeunes ce qui a l’avantage à la fois de régler le problème de la démographie, celui des retraites et de réduire considérablement les années de souffrances de ces pauvres hères ! Oui, nos politiques successives de gestion comptable de la santé ont porté leurs fruits, l’argent public n’est plus gaspillé pour soigner les profiteurs et les fainéants et nos entreprises, exonérées à vie de cotisations sociales , engrangent de somptueux dividendes depuis que la sécurité sociale n’existe plus !
Tout va bien et nous pouvons encore réduire « faire plus encore avec moins de moyens encore » en développant le bénévolat par exemple et pourquoi ne demanderait on pas demain aux Agents qui ont la chance de garder leur dignité en travaillant pour nous , de faire un petit effort financier par le biais d’une souscription au capital de notre entreprise hospitalière ?
Le Président du Directoire 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires