Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 13:52
Un véritable gâchis : 17 millions d'euros de crédits ont été engagés par l'Etat en Champagne Ardenne, dans la création de contrats aidés (CAE et contrat dit d'avenir) pour le seul premier semestre 2009 ! 17 millions pour développer la précarité !
Si seulement cet argent été donné aux employeurs de ces contrats aidés, surtout hôpitaux, collectivités territoriales et associations, en garantissant la pérennité de ces crédits,  ce sont de véritables emplois durables qui auraient pu être créés !
Le summum de l'hypocrisie, c'est dans l'Education Nationale : le budget emploi de l'Etat alimente indirectement l'Education Nationale en lui permettant d'embaucher des personnes en contrats aidés ! Et si le budget de l'Etat était en ordre, et si cet argent allait directement à l'Education Nationale pour qu'elle crée des emplois pérennes .... Dans les Ardennes, 215 personnes vont ainsi voir leur contrats se terminer dans les jours à venir et retourner à la case chômage. Je viens d'écrire au nouveau ministre de l'Education Nationale, Luc Chatel. Vous pourrez lire mon courrier en cliquant ici.
Et comme le gouvernement UMP ne doute de rien, il a trouvé une nouvelle invention : faire payer aux collectivités locales la formation de chômeurs avant de les insérer dans les entreprises privées. Car en fait, c'est cela, le nouveau dispositif des CAE passerelle. A première vue, cela pourrait paraître bien : des contrats aidés pour lesquels on pense dès le début à la sortie vers un emploi pérenne. Mais dans le détail !!! Ce sont des contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) réservés à des jeunes, pouvant être diplômés, embauchés par les collectivités territoriales avec un contrat prévoyant, dès l'embauche, la possibilité de période d'immersion dans les entreprises du secteur et, je cite la circulaire : "Les CAE passerelles seront proposés sur la base de fiche de postes permettant d'acquérir ou de consolider des compétences transférables vers les entreprises ..."
Dernier scandale des contrats aidés : celui des CIE, les contrats aidés dans le privé. Ce sont 5, 8 millions d'euros de cadeaux aux entreprises que l'Etat a décidé de faire en Champagne Ardenne à travers ce dispositif en 2009, plus de 1,5 millions dans les Ardennes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires

YannickLangrenez 29/06/2009 20:43

Nous étions bien peu pour contester ces contrats aidés à l'assemblée communautaire de coeur d'ardennes.Les élus communistes se sont abstenus et j'ai été le seul délégué à voter contre après leurs avoir dit ce que je pensais de ces contrats de dupes.

Michèle Leflon 29/06/2009 23:36


Yannick, pas de problèmes, ce sont des contrats de dupes et il faut les combattre et je te fais remarquer que les élus communistes n'ont pas voter pour !
Après, le problème il vient bien du gouvernement, pas des collectivités. Ce qu'il faudrait c'est que l'argent dépensé par l'Etat en contrats aidés soit distribué sous d'autres formes aux employeurs
publics et associatifs de contrats aidés pour qu'ils puissent créer des emplois de qualité : augmentation des dotations pour les collectivités, subventions aux associations afin que ces employeurs
puissent créer de vrais emplois.
Mais tant que le gouvernement s'entête à dépenser comme cela l'argent de nos impôts, on ne peut sans doute pas refuser de créer de tels emplois, car d'une part il y a de réels besoins et je peux
par exemple te citer des cas très précis à l'hôpital où, à défaut de véritables emplois, mieux vaux un contrat aidé que personne, pour le fonctionnement, mais je pense que c'est aussi pareil dans
les collectivités et les associations, et d'autre part les gens préfèrent un contrat d'avenir au RMI, car contrairement à ce que voudrait nous faire dire les médias, les RMIstes ne sont pas des
fainéants !


ange08 27/06/2009 17:53

Pourquoi ne plus déjà, pour commencer, appeler ce contrat "AVENIR" car, il n'y en a aucun... juste avoir un emploi pendant... maximum 2 ans..mieux que rien mais.. par rapport à un emploi "fixe"...Et les CAE coûtent moins cher à ceux qui s'en "servent"... mais finalement après.. qui payent les indemnités de chomage à celui qui  a fait un CAE pendant 2 ans ????   TUC... CES.. CEC... CAE...  A quand la prochaine "dénomination"??

Michèle Leflon 27/06/2009 18:20


Qui paie : nos impôts !
Et je suis révoltée de cette utilisation qui est faite de nos impôts, alors que ce sont des emplois pérrennes qui tout à la fois permettent aux gens de vivre sereinement et aux collectivités et
associations d'offrir des services de qualité à la population !