Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 22:21
La révision générale des politiques publiques (RGPP) se présente comme un dispositif de rationalisation de la dépense publique visant à accroître l’efficacité des services publics : « faire mieux avec moins ».
En fait, elle constitue la déclinaison pour la France des voies et moyens pour rationner cette dépense avec l’engagement d’un retour à l’équilibre des finances publiques en 2012, découlant du pacte de stabilité européen révisé. Il s’agit, avec une programmation budgétaire triennale, d’organiser une réduction systématique des emplois publics présentée comme « une conséquence et un moyen » des efforts consentis pour faire reculer la part des prélèvements publics et sociaux dans les richesses produites. Celle-ci, assure-t-on, serait devenue le principal handicap pour la compétitivité des entreprises et, donc, pour l’emploi privé. C’est ainsi que, pour 2009, en France, plus de 30 000 emplois publics sont supprimés par application de la règle dite du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite.
En réalité, il s’agit de favoriser une progression sensible de la part des prélèvements financiers sur les richesses produites et, comme le préconise le traité de Lisbonne, de substituer aux services publics, et à leurs emplois sous statut, les services dits d’intérêts généraux où peuvent aussi intervenir des prestataires privés avec des critères de rentabilité financière.
La réorientation des choix européens en ce domaine comme dans la plupart des autres d’ailleurs, exige un changement profond. Cela ne peut être que le fruit d’un mixage entre rôle de nos représentants dans l’UE et luttes concrètes sur le terrain à partir du vécu et des aspirations montantes dans chacun des pays de l’Union européenne et leur coopération en Europe. La bataille menée contre la RGPP en France, les actions engagées pour la défense des emplois publics, pour les droits des fonctionnaires, le développement d’initiatives multiples (nouveaux services publics financiers, d’aides à la personne, retour dans la sphère publique de l’énergie, des transports, la poste, et les télécommunications), en portant l’exigence de nouveaux critères d’efficacité sociétale et de nouveaux droits et pouvoirs de contrôle pour les salariés, les usagers, les populations et les élus, serait considérablement renforcée et prolongée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires