Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 22:17
Voilà comment Sylvain Dalla Rosa résume cette année, au nom des élus communistes carolomacériens :
Un peu plus d’un an après les élections municipales, les élus communistes carolomacériens tirent les premiers enseignements de cette année de gestion. La première grande décision consiste dans le vote du budget, le 11 décembre dernier, qui donne en réalité la véritable première grande orientation politique de l’équipe municipale. Conscients des difficultés rencontrées par nos concitoyens, les élus majoritaires ont décidé à cette occasion de n’augmenter la fiscalité que de 0,8 %. Cette décision donne le ton d’un mandat placé sous le signe d’une gestion rigoureuse, équitable pour tous les habitants et respectueuse d’un service public de qualité. Cet effort budgétaire, malgré un désengagement financier de plus en plus fort de l’Etat, n’obère cependant pas les investissements nécessaires au développement et au rayonnement de notre commune ni le fonctionnement au service de thèmes forts pour notre cité comme le sport ou la culture.
Cette année se sera également traduite par un renforcement des compétences de la communauté d’agglomération (les équipements sportifs) qui préfigure d’autres transferts.
C’est donc dans le prolongement du mandat précédent que les élus se sont mis au travail. Les grands chantiers ouverts comme, le Programme de Rénovation Urbaine, l’aménagement de la ZAC Montjoly ou l’amélioration du cadre de vie ont été poursuivis. Les élus communistes se sont engagés dans la gestion en affirmant leurs priorités politiques telles que le maintien d’une politique sociale solidaire, la défense des services publics, une fiscalité maitrisée, le renforcement de la démocratie communale ou la lutte pour l’emploi et contre le désengagement de l’Etat.
Comme nous nous y étions engagés pendant la campagne électorale, nous voulons répondre aux préoccupations légitimes des habitants qui souhaitent voir leur ville se développer sur l’ensemble du territoire et que s’applique une gestion de proximité avec une meilleure qualité environnementale. Les décisions prises vont dans ce sens. Même si la collectivité locale ne peut pas tout réaliser, les efforts, pour répondre aux besoins, sont réels.
Cette année aura également été marquée par des modifications sensibles en matière de stationnement en centre ville. Les échos sont majoritairement favorables à ce nouveau dispositif qui redonne la priorité aux piétons dans le centre historique de Charleville.
Pour les années à venir les projets ne manquent pas et nous allons nous attacher à renforcer l’attractivité de notre territoire, même si les réformes préconisées par le gouvernement comme la suppression de la Taxe Professionnelle sont inquiétantes.
Sur le plan politique, la droite n’aura pas su saisir la perche du dialogue constructif que lui proposait la majorité. Arc boutée sur un positionnement uniquement contestataire, les élus de droite n’ont cherché qu’à démanteler le service public et à instaurer le libéralisme dans la gestion municipale en relais de la politique gouvernementale. C’est stérile pour nos concitoyens et destructeur pour notre ville comme cela l’est à l’échelle du pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires