Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 19:53
Aujourd'hui, en France, aider un sans papiers est devenu un délit. C'est ce qui explique la mobilisation aujourd'hui, partout en France. A Charleville Mézières, elle a réuni plus de soixante personnes sur l'esplanade du Palais de justice ce midi.
Le délit d'aide à l'entrée, à la circulation et au séjour irrégulier d'un étranger en France trouve son origine dans l'ordonnance du 2 novembre 1945 relative aux conditions d'entrée et de séjour en France des étrangers. L'objectif légitime recherché était de lutter contre les réseaux organisés (passeurs, transporteurs, employeurs...) qui aident, en contrepartie de sommes importantes, les étrangers à entrer ou à se maintenir illégalement sur le territoire.
La codification en 2003 de l'ordonnance de 1945, à l'article L. 622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA) a défini le "délit de solidarité".
C'est sur le fondement de cet article que de plus en plus de personnes ont pu se retrouver menacées de poursuites pénales, arrêtées, placées en garde à vue, mises en examen, pour avoir aidé des étrangers en situation irrégulière.
Faire la différence entre les réseaux exploitant les immigrés et les bénévoles faisant preuve de solidarité vis à vis des sans papiers est l'objet de la proposition de loi déposée par les sénateurs communistes le 18 mars, dont vous pourrez retrouver le texte en cliquant ici.
Les objectifs de l'action d'aujourdhui, initiée par Emmaüs a dépassé tous les objectifs espérés : il fallait obtenir 5500 personnes prêtes à se dénoncer comme aidant des sans papiers. Plus de 10 000 se sont inscrites sur le site dédié à cette journée, que vous pouvez trouver en cliquant ici.
J'ai réalisé un peu tard qu'il pouvait être intéressant de mettre mon appareil photo en mode vidéo : vous trouverez ci-dessous l'intervention d'Arlette Sauvage ce midi, la représentante de la CIMADE dans les Ardennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires