Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 02:49
Le vote de l'assemblée nationale sur le projet de loi Bachelot a eu lieu : la majorité UMP a entériné cette loi dévastatrice. Si l'on s'intéresse aux votes des députés ardennais (en cliquant ici, vous pouvez trouver l'analyse du scrutin public), comme on pouvait le penser, B. Poletti et JL. Warsmann ont voté pour. Et P. Vuilque, allez vous demander ? P. Vuilque était absent.
Bien évidemment, le groupe communiste a voté contre ce projet.
Dans un billet déjà ancien puiqu'il date de début janvier, je vous disais que je vous mijotais un article de fond sur les conséquence de la marchandisation des soins et de l'idéologie ultralibérale sur l'hôpital. Je ne sais pas s'il a bien mijoté, mais il s'allonge, s'allonge et va bientôt devenir indigeste. Alors, vous pourrez le lire en cliquant ici : cela m'évitera de le rendre encore un peu plus illisible !
Anticipant sur les dispositifs du projet de loi Bachelot pour réduire les dépenses hospitalières, le conseil d’administration de l’hôpital de Charleville Mézières vient de voter un plan de retour à l’équilibre financier contraire aux intérêts et à la sécurité des patients : ce plan va accroître le manque de personnel, préjudiciable aux soins en ne permettant pas les remplacements nécessaires. Il met en cause la liberté des médecins de choisir les traitements les plus adaptés. Il va aussi faire porter sur les mutuelles une partie du déficit de l’hôpital en leur demandant systématiquement un remboursement de la prestation chambre individuelle, même dans le cas où elle n’est pas spontanément demandée par les malades. Ce sont donc en fait les cotisations des mutualistes qui vont contribuer à financer la modernisation de l’hôpital qui a permis la multiplication des chambres individuelles ! C’est à un véritable chantage que s’est livrée l’agence régionale de l’hospitalisation : le conseil d’administration accepte ce plan ou l’ARH exigera un plan pire avec 200 suppressions d’emploi dans les trois ans à venir. C’est en fait une vraie arnaque, puisque l’ARH ne donne aucun moyen permettant à l’hôpital de redresser sa situation financière, ni pire, ni meilleure que dans les autres hôpitaux français, simplement en déficit parce que la mise en place de la tarification à l’activité ne solvabilise pas toutes les activités des hôpitaux. La situation financière de l’hôpital de Charleville Mézières serait d’ailleurs plutôt meilleure qu’ailleurs si l’hôpital ne devait pas financer l’ensemble des travaux de modernisation sur ses fonds propres. Les élus communistes refusent ce chantage et vont s’adresser à la ministre de la santé pour demander que les investissements réalisés à l’hôpital du chef lieu ardennais bénéficient des aides accordées à d’autres établissements, y compris privés, dans le cadre du plan hôpital 2012. Plus généralement ils s’opposent au projet de loi Bachelot qui sera une nouvelle étape dans la casse du service public hospitalier et considèrent que ce projet de loi est une raison supplémentaire pour manifester jeudi 19 mars, action à laquelle appellent d’ailleurs toutes les organisations syndicales des personnels hospitaliers médicaux et paramédicaaux.
Renseignement pris, lors du conseil d'administration, il n'y a eu que deux voix contre ce plan de retour à l'équilibre : la représentante des personnels CGT et le conseiller municipal communiste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires