Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:41
Je lis toujours avec attention sur internet Respublica, qui se décrit comme le journal du réseau de la gauche républicaine, laïque, écologique et sociale, plutôt pour la qualité de ses articles sur les questions de santé, car je ne suis pas toujours d'accord avec tout, loin de là, mais il y a souvent des articles d'origines diverses, bien documentés.
En juillet, son éditorialiste lançait un appel à la constitution de listes communes aux élections européennes de juin prochain, pour que le non de gauche soit représenté au parlement européen. Un certain nombre d'appels de ce type ont fleuris, répondant effectivement à une volonté populaire large, mais dont les arrières pensées politicardes ou de promotion personnelle de certains étaient trop visibles. L'appel de Respublica paraissait un de plus, un facteur de plus dans la division en fait !
Aussi, c'est avec une certaine satisfaction que je lis son analyse actuelle de la préparation des élections européennes et sa critique de la position du NPA en expliquant comment ce parti conforte la politique française dans une évolution à l'américaine avec un bipartisme dangereux, car ne permettant plus d'envisager la politique autrement, d'une manière plus révolutionnaire ! Pour aller lire la dernière lettre de Respublica, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Au fil des jours
commenter cet article

commentaires

jean-pol Bois 10/03/2009 08:21

la réussite du meeting du front de gauche avec 6000 personnes au Zenith dimanche dernier n'a d'égal que le silence organisé des média si promtes par ailleurs à relater le moindre fait et geste de Besancenot: ça mérite d'être mis sur la table non.D'autant qu'à ce rassemblement d'unité dans l'action c'était joint une partie du NPA avec son porte parole C. Piquet qui y déclarait:"nous ne pouvions pas nous résoudre à ce que l'intérêt du peuple de gauche et du mouvement social soit sacrifié au nom d'un prétendu intérêt de parti".Pourquoi un tel silence sur un fait majeur à gauche?

jeanne 08/03/2009 23:14

Le PC en devenant un satellite du PS n'a t-il pas oeuvré à ce bipartisme? Il est temps de poser carte sur table...

Michèle Leflon 09/03/2009 01:33


Il y a évidemment des différences d'approche, en particulier sur la stratégie à adopter pour changer de société, sinon il n'y aurait pas le PCF et le NPA, mais un seul parti !
Pour répondre le mieux possible aux besoins des gens, il faut s'adapter : le rassemblement de tous ceux qui ont été les acteurs du non de gauche au référendum sur la constitution européenne serait
de nature à gagner un maximum de députés européens pour peser sur les choix. Le morcellement va favoriser effectivement l'élection d'un maximum de députés UMP ou socialistes, à la position peu
claire sur les enjeux de l'Europe !
L'union avec le PS dans des élections locales permet de battre la droite et d'avoir des élus de terrain et cela évite la politique du pire. Là aussi, cela ne doit pas être un absolu et dépend des
circonstances, le seul but étant d'être le plus utile possible. Par exemple, à Sedan aux dernières élections municipales, il n'y a pas eu d'union avec les socialistes, car le PS avait fait des
choix qui ne permettaient plus d'envisager une collaboration fructueuse pour la population.
Et aux régionales de 2004, il n'y a pas eu d'union PS PC dans toutes les régions !
Alors conditionner l'union aux élections européennes à ce qui se fera au moment des régionales me paraît faire preuve d'une rigidité d'esprit dommageable pour notre pays !