Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 20:34
On savait déjà que le gouvernement faisait des lois liberticides.
Le traitement des événements dramatiques de Grenoble où un innocent a été tué par un malade psychiatrique en rajoute dans le n'importe quoi. Outre la campagne médiatique stigmatisant les malades mentaux, Sarkozy a décidé de punir, en évitant de chercher les véritables responsables.
J'ai eu envie de vous faire connaître le communiqué de presse du collectif des directeurs d'hôpitaux de l'UFMICT CGT, car il résume bien la situation :
Le Collectif Directeurs UFMICT CGT prend connaissance avec stupeur de la décision du Ministère de la Santé de suspendre notre collègue directeur de Saint Egrève, à la suite du drame dont un patient hospitalisé dans cet établissement semble être la cause. Nous assurons le directeur et l’équipe de direction de notre soutien.
La CGT comprend la douleur de la famille et des proches de la victime de ce drame qui n’aurait pas du avoir lieu. Toute la communauté hospitalière est déchirée par ce drame et attend les conclusions de l’enquête en cours.
Après les déclarations inquiétantes du Président de la République, la CGT s'interroge sur la "faute grave" prévue par les textes, qu'aurait commise le directeur, pour justifier une suspension immédiate.
Si le directeur a commis une "faute grave" dans cette affaire, il faut remonter la chaîne de responsabilité à tous ceux qui participent à la situation de crise du système de santé et de la psychiatrie en particulier : le préfet, le directeur de l'ARH, les parlementaires ayant voté la Loi de Financement de la Sécurité Sociale et les différentes réformes touchant au système de santé depuis des années, la Ministre, le chef du gouvernement et pourquoi pas le chef d'orchestre, le Président lui-même?
Leur responsabilité augmente en même temps que leur niveau dans la hiérarchie de l'Etat, selon le raisonnement tenu.
Les aspects sécuritaires qui semblent présider à la refonte des textes législatifs et règlementaires de la prise en charge en psychiatrie ne sont pas une réponse adaptée au drame de la semaine dernière.
L’UFMICT CGT et son Collectif Directeurs appellent l’ensemble de la profession à se rassembler pour refuser de servir de fusible d’une politique de restriction budgétaire que subit le secteur sanitaire et social.
Pour construire ce rassemblement et interpeller le ministère afin de faire cesser les mises en cause arbitraires dont sont victimes nos collègues directeurs, le collectif de l’UFMICT s’adressera à l’ensemble des syndicats représentatifs des corps de direction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires