Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 09:00
Jeudi dernier, se tenaient les Assises de l'economie sociale et solidaire à Chalons en Champagne : beaucoup de monde dans la salle de conférence du Mont Bernard, beaucoup d'interventions intéressantes mais a-t-on suffisamment souligné le caractère subversif de l'économie sociale et solidaire. Le principe, "une personne, une voix" est facteur de créativité, d'efficacité donc et est par conséquent redoutable pour les actionnaires du CAC 40, car l'économie sociale et solidaire remet aussi en cause la répartition des richesses produites !
Autant ne pas s'étonner que comme l'a indiqué Mme Gillig, déléguée générale du Conseil des Entreprises, Employeurs et Groupements de l'Economie Sociale , les représentants de cette branche soient les malvenus au sein des instances socio-économiques.
Encore faut il passer d'une utopie réveuse à une utopie concrète.
Cela suppose de mettre ensemble les acteurs qui veulent "entreprendre autrement". De ce point de vue, ces assises, organisée par le conseil Régional, en partenariat avec la CRESCA étaient une réussite.
Cela suppose de former ceux qui sont engagés dans cette voie : la remise des diplômes d'administration et de gestion des entreprises de l'économie sociale à la fin de ces assises a témoigné de l'effort fait en ce domaine par la Champagne Ardenne. Trop lentement à mon goût, mais cette lenteur est aussi sans doute un gage de durabilité car elle est la conséquence de multiples concertations, va se mettre en place une plateforme permettant de former bénévoles et salariés du monde associatif sur des formations transversales à la plupart des associations (comptabilité par exemple), mais sur ce même principe, il va nous falloir aller beaucoup plus loin, en mutualisant les besoins pour former les salariés les moins qualifiés. J'attends avec impatience les projets de ce type !
Enfin, cela suppose de donner le coup de pouce nécessaire : c'est ce qu'a fait le conseil régional depuis deux ans avec l'appel à projet Progress (Pour en savoir plus, cliquez ici). Je ne comprends pas pourquoi cet appel à projet n'est pas renouvelé cette année et j'ai d'ailleurs fait part de cette interrogation à Jean Paul Bachy hier.
J'ajouterai deux remarques :
- la première c'est que le souci d'aider les associations à "boucler" leur budget en solvabilisant tout ou partie de leur activité ne doit pas faire oublier que beaucoup jouent un rôle de service public et qu'il n'y a pas de honte à demander des subventions aux collectivités ou à l'Etat selon la nature des services rendus à la population. L'exemple donné dans le débat du matin d'un café culturel à Chatel Chéhery en est le type : facteur d'animation, de culture dans son territoire, il pleure pour des subventions, demandée à juste titre. Mais le gouvernement ne ferait il pas mieux de ne pas réduire son budget culture, de ne pas réduire ses dotations aux collectivités plutôt que de poursuivre sa politique néfaste du bouclier fiscal ?
- la seconde, c'est que l'économie sociale et solidaire ne doit pas être l'apanage des zones en difficultés économiques : il s'agit d'une voie porteuse d'avenir pour tous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Champagne Ardenne
commenter cet article

commentaires