Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 23:29

Jeudi matin, j'ai représenté le Conseil régional à la conférence sanitaire Nord Ardennes : conférence consultative rassemblant autour du directeur de l'Agence régionale de l'hospitalisation, des représentants des collectivités, des établissements de santé et des associations d'usagers pour donner leur avis sur des questions de santé dans le territoire Nord Ardennes (toutes les Ardennes sauf le Rethélois et le Vouzinois).
Cela a mal commencé : première intervention sur les objectifs quantifiés d'hémodialyse (les objectifs quantifiés, c'est une expression abjecte pour dire combien de patients un établissement s'engage à traiter, en l'occurrence pour des malades nécessitant un traitement par rein artificiel.) L'intervention argumentée de la représentante de ces patients a été contré par le directeur de l'ARH : c'est trop tard pour changer ! A quoi bon réunir la conférence donc ? C'est ce que j'ai fait remarquer, avant de me taire. Je serais bien partie, d'autant plus que j'avais été de garde à l'hôpital la nuit précédente, mais j'ai préféré rester pour glaner des informations et mieux comprendre les mécanismes de détournement des aspirations de la population, pour casser l'existant, au prétexte de l'améliorer. Car dans la santé, les représentants de l'Etat sont toujours les champions de la malhonnêteté intellectuelle !
Jeudi, il s'agissait de se prononcer sur les volets addictologie et cancérologie du SROS (Schéma régional d'organisation de la santé)
En que qui concerne le premier, le schéma doit permettre de mettre en cohérence tout ce que le milieu associatif a fait en terme de prévention et de prise en charge de l'aloccolisme, du tabagisme et des toxicomanie. Dit comme cela, cela paraît très bien. En fait, il semble qu'en réalité, cela c'est déjà traduit par des diminutions ou des arrêts de subventions à des associations au motif que leurs actions étaient redondantes avec d'autres ! Mais la question des moyens n'est pas à l'ordre du jour de la conférence territoriale de santé.
Pour le volet cancérologie, le schéma autorise un certain nombre d'établissements par territoire à pratiquer certains traitements, avec des seuils de nombre de patients traités, en dessous desquels l'autorisation ne serait pas donnée, au motif que l'expérience ne permet pas une bonne prise en charge. Pour les traitements chirurgicaux, fort logiquement, vous pensez que c'est l'expérience du chirurgien qui compte. Vous vous trompez. C'est le nombre de patients opérés dans une structure qui compte. C'est ainsi que l'hôpital de Sedan ne devrait plus avoir d'autorisation pour pratiquer des traitements chirurgicaux de cancers digestifs mais que les chirurgiens de Sedan pourront venir opérer à Charleville leurs patients ... avec des personnels avec qui ils n'ont pas l'habitude de travailler, quand par hasard il y aura une salle d'opération libre ... (Il y a quand même des chirurgiens qui ont quitté l'hôpital de Charleville pour celui de Sedan, entre autre, car ils avaient du mal à trouver une salle d'opération libre !) Et voilà comment au nom de la qualité (laquelle ?) l'ARH se propose de supprimer des activités à l'hôpital de Sedan. Mais le directeur de l'ARH est compréhensif et regardera les seuils avec intelligence en fonction de recrutements à venir : c'est curieux, cette souplesse, c'est pour le privé !
Enfin, il faut remarquer que lee quorum n'était pas atteint et que les votes n'ont été qu'indicatifs. Cette absentéisme appelle deux remarques :
- la première, c'est que venir à une réunion où de toute façon les décisions ne peuvent être changées n'est guère motivant !
- la seconde, c'est que si l'on ne veut pas d'une fausse démocratie, (au delà évidemment de la première remarque), cela suppose des droits pour les représentants associatifs d'absences indemnisées de leur travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires