Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 23:13

Une délégation de l'Association des Régions de France, conduite par son président, Alain Rousset, président de la région Aquitaine, a été reçue, à sa demande, par les directeurs de cabinet des ministres Lagarde et Wauquiez sur la question de la décentralisation de l'AFPA.

Les représentants du gouvernement ont réaffirmé la possibilité de tout régler dans le cadre du marché. Quelques mois supplémentaires de prolongation de la convention pourrait cependant être donnés pour permettre d’être prêts sur les marchés, mais rien n'a été dit sur la manière dont cela pourrait se traduire sur le plan juridique. En ce qui concerne l’immobilier, le dossier reste très confus, l’inventaire du patrimoine n’est pas stabilisé. L’Etat compte tirer 600M€ de la vente de ce patrimoine. C’est la seule logique financière qui prévaut. Avec la vente de ce patrimoine, l’AFPA devra payer un loyer. A elle de s’organiser pour faire des gains de productivité pour ne pas renchérir ses coûts de formation !
Face à ce mur, l'ARF a développé des positions que je partage : la nécessité de ne pas casser un outil performant qui propose une offre globale aux demandeurs d'emploi, le refus du transfert du service d'orientation de l'AFPA à la NIPNI, la nouvelle institution publique non identifiée résultant de la fusion ANPE ASSEDIC, le refus de l'abandon de l'hébergement à ADOMA avec les conséquences financières pour les demandeurs d'emploi ou les régions. Enfin, elle a rappelé qu'il y a une place pour un service social d'intérêt général dans le domaine de la formation et que dans ce domaine, l'Europe n'impose rien, mais que c'est à l'Etat de le définir.
Il faudrait en fait être encore plus ambitieux, car c'est un véritable service public national de la formation qui est nécessaire,  Le bon sens serait de revenir sur ce projet de décentralisation pour garder la richesse du caractère national de l'AFPA tout en améliorant sa coordination avec les politiques régionales de formation. C'est d'ailleurs ce qu'a demandé Daniel Paul, député communiste de Seine Maritime dans une question écrite au gouvernement publiée au journal officiel du 22 avril 2008 et que vous pourrez lire en
cliquant ici. Cette question se termine ainsi : "au moment où le Gouvernement prétend donner un caractère prioritaire à la formation professionnelle, il lui demande l'abrogation du décret de décentralisation du budget de l'AFPA.". La réponse tarde !
Mais devant cette scandaleuse vente par appartement de l'AFPA qu'a entrepris le gouvernement, il est effectivement nécessaire aussi de discuter pied à pied avec lui car tout ce qui pourra être savegardé sera le bienvenu !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Formation Education
commenter cet article

commentaires