Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 11:28
Et ceux-ci se laissent utiliser !
C'est bien cela le pire !
Jeudi, les Lenoir et Mernier se sont retrouvés devant la préfecture. Bien sur, ils sont moins nombreux, car certains ont retrouvés du travail, d'autres étaient occupés par le CTP. Mais ils étaient encore bien nombreux à demander à être reçus devant l'absence de toute nouvelle depuis la dernière réunion à la préfecture.
Le secrétaire général de la préfecture, en charge du dossier aurait pu les recevoir ou leur répondre qu'il était occupé et leur proposer un rendez vous dans les jours à venir. Non. Il a raccroché au nez de Claude Choquet, le délégué des Lenoir et Mernier, car il ne veut plus négocier qu'avec les responsables de la CFDT métaux, qui sont intervenus pour dire aux Lenoir et Mernier de plier ... et de leur obéir !
Au mépris de toute démocratie, car plus de 90% des Lenoir et Mernier ont signé un texte leur déniant le droit de négocier pour eux et renouvelant leur accord avec une délégation menée par Claude Choquet.
La collaboration préfecture - CFDT n'est pas admissible.
Il y a urgence a de vraies négociations avec les vrais représentants !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

Claude 27/04/2008 20:38

Alcide Nitrick,
Vos réflexions sont au niveau de votre incompétence à analyser le fonctionnement d’une entreprise et des institutions représentatives du personnel.
Lenoir et Mernier c’est 50 salariés et sa filiale LCAB 80 salariés. Les informations communiquées au comité d’entreprise sont donc très succinctes. Malgré tout, fort de notre expérience dans l’entreprise, les élus ont depuis longtemps décelé les manœuvres de la direction et les ont dénoncés. Seulement le soutien du syndicat métaux CFDT à notre patron  ne nous a pas permis de poursuivre l’enquête. (Ex. une vente troublante d’actions dénoncé en 2006, qui m'a valu des menaces soutenu par ce syndicat).
Nous avons effectué des expertises comptables qui se sont révélées difficiles, par manque d’informations et des faux bilans approuvés par le commissaire aux comptes.
Ce n’est pas d’aujourd’hui que nous dénonçons ce que tout le monde redoutait, mais notre patron bénéficiait de complicité au plus haut niveau. J’ai d’ailleurs fait l’objet d’une tentative de plainte au procureur. La pression était constante, les élus menacés, les salariés abusés par des augmentations de salaires ou des primes diverses.
Et au cas où vous ne seriez pas au courant, les patrons sont malheureusement encore maîtres chez eux, et dans une petite boite, la compétence ne suffit pas, si nous n’avons pas les moyens juridiques et économiques de peser sur les décisions.
A l’avenir avant de déverser votre acide merdique, prenez le temps de la réflexion, et ce sera avec plaisir que je vous répondrais et vous fournirais les documents prouvant notre action depuis de nombreuses années. Je vous invite à me contacter.
Claude CHOQUET : cfdt.bogny.08@free.fr

Michèle Leflon 28/04/2008 06:44


Merci Claude pour cette mise au point nécessaire.


Michèle Leflon 22/04/2008 00:08

Alcide Nitrick,vu votre pseudo et la nature de vos commentaires, vous ne semblez pas faire dans la diplomatie !Je ne prendrais donc pas de gants pour vous dire que pour la première fois, je viens de supprimer un commentaire de mon blog, pas parce que son contenu ne me plaisait pas - cela fait partie du débat - mais tout simplement car deux fois le même texte, à l'identique, c'était faire perdre du temps au lecteur !

Alcide NITRICK 21/04/2008 14:10

Madame LEFLONAujourd'hui, les Lenoir et Mernier se lamentent et dénoncent l'attitude de la CFDT Métaux. Mais c'est trop tard car à l'origine ils ont fait confiance à une confédération dont tout le monde connait la qualité des engagements. Comment se fait il que pendant des années les élus et représentants syndicaux de Lenoir et Mernier aient laissé faire la direction de l'entreprise sans jamais se poser et lui poser les bonnes questions.Je considère que par leur attitude pour le moins complaisante ils portent une part de responsabilité dans ce qui s'est passé. Ou alors ils étaient incompétents en matière de compréhension de la gestion d'une entreprise et se sont fait enfumer par la direction ?? Mais c'est bien le rôle des élus du personnel que d'être attentifs et vigilants. S'ils n'en sont pas capable, ils doivent déjà se remettre en question et céder la place éventuellement à de meilleurs qu'eux s'ils n'ont pas le niveau.C'est trop facile d'attaquer la confédération et de vouloir encore être au premier rang des négociations alors qu'on n'est peut être capable de négocier

Tourtaux Jacques 21/04/2008 12:21

Inquiétant et ignoble mais pas étonnant. Quand je pense que cette centrale dite syndicale est, avec FO et  la CGT (mon syndicat), membre de la très réformiste CES, on a du souci à se faire. Je ne parle pas de la base qui, non seulement se bat contre un patronat de combat mais doit également faire face faire à des directions syndicales qui accompagnent les mauvais coups assénés par nos adversaires de classe.  Nous avons vu en novembre dernier lors de la grève des cheminots et des traminots qui étaient en lutte pour la défense des régimes spéciaux comment Bernard Thibault nous a "roulé dans la farine" allant jusqu'à aller "casser une petite croûte" avec Sarkozy.Résultat des courses : nous, fils et filles du peuple, nous allons perdre tous nos acquis sociaux.Il me semble que le droit au logement, le droit d'avoir un travail, le droit de pouvoir étudier, le droit de vivre Dignement sa retraite, le droit de pouvoir se soigner méritent autre chose que l'attentisme coupable et le suivisme quotidien de ses pseudo-défenseurs. Sur le plan politique, je désaprouve totalement les alliances contre nature comme nous en avons vu aux municipales et aux cantonales. Si les candidats du PCF ont fait 9,3%, c'est bien parce que les gens font confiance aux communistes de terrain.Contrairement à ce que s'imagine le PS, les gens qui leur ont apporté leurs suffrages parce qu'il n'avaient pas d'autres choîx l'ont fait très majoritairement par rejet de Sarkozy.Jacques Tourtaux