Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 11:05
C'est à une offensive sans précédent que se livre N. Sarkozy contre le service hospitalier public.
L'hôpital est malade : loin de moi l'idée de le nier ! Ses personnels souffrent, souffrent de leurs conditions de travail, souffrent de leurs conditions de salaires, souffrent par dessus tout de ne pas pouvoir être, autant qu'ils le souhaiteraient, au service des hospitalisés. Mais la recherche de la qualité se confond trop souvent avec celle des économies. Pire la pression devient insupportable quand le personnel se raréfie et qu'il faut toujours choisir, choisir entre finir le soin commencé et répondre au téléphone, choisir entre écouter un patient ou faire de la paperasse. Bien sur, vous choisiriez les premières de ses alternatives, mais ne pas faire le reste n'est pas sans conséquences, plus visible pour la hiérarchie ! Je vous passe tous ces choix qui se posent vingt, trente, cent fois par jour ! Et quand cela déborde, cela devient plus facile de répondre "Ce n'est pas moi, c'est lui, elle qui n'a pas fait" Vous voyez les conséquences sur la cohésion des équipes ! Et quand il n'y a plus de solidarité dans l'équipe, la souffrance n'a plus de limite. Et pour arranger tout cela, on mettrait des médecins de statuts différents, certains ayant intérêt à privilégier les activités que l'arbitraire de la tarification à l'activité classe comme rentables et un directeur tout puissant, mais dont la puissance se limiterait au droit d'être révoqué par le directeur de l'ARH (ou de l'ARS si les agences de l'hospitalisation se transforment en agences régionales de santé) s'il n'atteint pas les objectifs bdgétaires demandés !
Vous allez me dire que j'aborde la question de l'hôpital par le petit bout de la lorgnette. Certes, l'hôpital est là pour répondre aux besoins des patients et non à ceux du personnel ! Mais la souffrance du personnel est le témoin d'une mauvaise réponse aux besoins, surtout d'une détérioration de la réponse, et la réforme prévue est une mauvaise réforme, car sa philosophie fondamentale repose sur la financiarisation de tout, la baisse des coûts et la mise en concurrence des personnes, là où il faudrait écouter les personnels et les usagers et donner à la santé les moyens nécessaires !
La réforme annoncée de l'hôpital contient tous les germes nocifs de la casse actuel du service public : privatisation d'activités, recul de la démocratie, désaménagement du territoire ... J'aurais bien l'occasion de revenir sur tous ces points dans ce blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires