Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 21:40

 

Une série de rapports sur l'hôpital sort en ce moment. Ils préparent le terrain pour la casse de l'hôpital public, aucun autre terme n'étant mieux approprié.
J'ai lu cet après midi le rapport de l'IGAS sur le contrôle des mesures prises dans le cadre du contrat de retour à l'équilibre financier. Ce rapport a été fait par trois membres de l'inspection générale des affaires sociales et des conseillers généraux des établissements de santé, (fonction très récente) parmi lesquels on retrouve P. Broudic, l'ancien directeur de l'ARH de Champagne Ardenne.
Ce rapport étudie donc la situation de quelques hôpitaux où, du fait de leurs difficultés budgétaires, l'ARH a demandé des mesures pour combler les déficits financiers : c'est ce qu'on appelle le contrat de retour à l'équilibre financier : CREF. Malgré ces CREF, la situation financière de ses hôpitaux ne s'est pas améliorée et ce rapport propose donc une série de mesures, toutes aussi inquiétantes les unes que les autres !
Déjà, il fait porter l'inefficacité des CREF sur le manque d'ambition dans les objectifs d'économie et de réduction de la masse salariale. Si les hôpitaux avaient trop de personnels, cela se saurait ! Demandez donc aux malades ! Il reproche le fait que les financements apportés par les ARH dans le cadre des CREF n'aient pas servi à reconvertir les personnels, aux directeurs des ARH de ne pas avoir fait de fusions autoritaires de petits et moyens hôpitaux …
Parmi les propositions :
- des avantages (primes, avancement) pour les directeurs ayant assaini la situation financière de leur établissement, à charge pour eux de convaincre leur conseil d'administration de la nécessité de réduire le personnel ou de fermer des services ! De toute façon, le rapport propose ni plus ni moins que si un établissement refuse de signer un CREF, un administrateur provisoire remplacera le directeur : pour être plus clair, le conseil d'administration qui refuserait de signer un tel contrat condamnerait son directeur à aller ailleurs. Vive le chantage !
- le regroupement des hôpitaux
- le renforcement du pouvoir des ARH, avec par exemple un lien hiérarchique sur les personnels des CRAM (vive la démocratie : le gouvernement, à travers les ARH donnerait des ordres à des personnels de la sécu, une structure paritaire, jusqu'à preuve du contraire !)
- la mise en place dans chaque région d'une structure qui assurerait la reconversion des personnels excédentaires (et oui, ils osent !)
Au passage, on apprend quelques données intéressantes :
- que les hôpitaux qui ont engagé un partenariat public privé doivent prévoir l'augmentation future de leurs charges. Quand on dit que les PPP, ce n'est pas dans l'intérêt du service public !
- qu'une enveloppe financière est à la disposition du cabinet du ministre de la santé pour donner des dotations à des hôpitaux en cours d'année, dans des conditions peu transparentes (Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le rapport !)
- qu'une plus grande transparence est nécessaire dans la fixation des tarifs (là aussi, si le rapport le dit ...)
Mais nulle part, je n'ai lu : "Que fait on pour mieux répondre aux besoins de la population ?"

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Santé
commenter cet article

commentaires