Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 02:02
La journée aurait pu être une journée de bonnes nouvelles : la commission permanente du conseil régional a voté cette après midi l'avance remboursable promise pour la création de la SCOP : 100 000€.
Mais il n'était même pas possible de se réjouir de cette nouvelle devant le mépris affiché vis à vis des ex-salariés par les participants à la table ronde de ce soir, tous confondus, la prime pour le concours du plus méprisant revenant d'après les récits, à B. Huré, le président du conseil général.
Une table ronde de plus pour rien !
Au lieu de faire bloc, avec les salariés, vis à vis de l'UIMM,
les élus ont préféré vanter les mérites des aides qu'apporteront les collectivités pour aider au reclassement des salariés. Ces aides, nécessaires, ne peuvent venir que dans un second temps, une fois reconnu le préjudice moral et matériel des salariés et ce n'est pas parce qu'elles ne répondent pas aujourd'hui aux attentes des salariés qu'ils ne veulent pas retravailler le plus rapidement possible. La méconnaissance de cette réalité par les élus présents les a conduit à prendre les ex salariés pour des flemmards. Un peu de bon sens et de respect, Messieurs ! Car le préjudice n'est pas que moral : il est aussi matériel.
Un salarié qui retrouvera du travail dans la métallurgie va redémarrer sans prime d'ancienneté. Le calcul montre par exemple qu'une personne qui travaillait depuis 10 ans va mettre 15 ans à retrouver une prime d'ancienneté identique à ce qu'il aurait eu en l'absence de liquidation de Lenoir et Mernier/LCAB et perdra au cours des 15 ans à venir plus de 20 000€ !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires

une salariée lenoir et mernier 26/03/2008 07:59

Un grand merci à vous, qui nous avez soutenu depuis le début. Tout ces grands messieurs devraient prendre exemple, ils apprendraient ce que veut dire liberté, égalité, fraternité ! La solidarité, eux ne la connaissent que dans leur porte monaie. Encore un grand merci, et chapeau Mnd Leflon