Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 20:22

Sécuriser les parcours professionnels, l’idée a de quoi séduire en ces temps de chômage Pour lutter contre l’insécurité sociale, les communistes ont depuis longtemps déjà proposé de mettre en place une véritable Sécurité Emploi Formation.

Le Premier Ministre détourne cette idée au profit d'un contenu bien à droite : dans le contrat de transition professionnelle qui va être expérimenté à Charleville, le salarié sera " invité ", en cas de licenciement, à signer un contrat dans son bassin d’emploi, d’une durée encore non déterminée, pendant lequel il pourra bénéficier d’une formation, dont les conditions ne sont pas non plus précisées, et être appelé à offrir ses services dans une entreprise privée ou organisme public qui a besoin d’ajuster sa main d’œuvre aux diktats du marché. C’est de l’intérim, en pire. Une entreprise va pouvoir " demander " un salarié en fonction d’un besoin, le faire travailler et être quasiment exonérée du salaire qu’elle doit verser en reconnaissance du travail fourni.

De plus, le contrat de transition va être financé par les ASSEDIC et des fonds publics alors que cette disposition devrait être financée par une cotisation mutualisée payée soit par les entreprises du bassin d’emploi, soit par celles de la branche. Et dans les Ardennes, la responsabilité des donneurs d’ordre, lourde de conséquence sur les sous-traitants, n’est pas mise en cause comme elle le devrait.

Enfin, ce dispositif est un pur effet d’annonce : il ne s’adresse qu’aux licenciés économiques, alors que plus de 70 % des offres d’emplois sont en CDD ou en intérim, c'est-à-dire que la plupart des entrées en chômage ne sont dues qu’à une fin de contrat précaire. De ce point de vue d’ailleurs, le contrat nouvel embauche existant depuis cet été n’est pas là pour améliorer la sécurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires