Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 19:48

undefinedLa volonté réitérée de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation d'assurer la mise en conformité du service de réanimation au détriment de la présence des médecins anesthésistes à la maternité nous a conduit, Bernard Just, chef du service de réanimation, et moi-même à nous adresser à la presse. Ce nouveau refus de donner les moyens nécessaires a soulevé un véritable émoi dans la communauté médicale de l'établissement, à tel point que nous avons du faire le choix de refuser des signataires du communiqué ci-dessous, pour ne pas en exclure des médecins qui profitaient de la trêve des confiseurs ! Le voici :
Depuis des années, la présence médicale nocturne dans le service de réanimation est assurée par les médecins anesthésistes avec des choix difficiles de partage du temps entre le bloc opératoire et la réanimation, la maternité disposant par ailleurs de son propre anesthésiste 24 heures sur 24. Ces médecins avaient accepté ce fonctionnement, devenu contraire aux normes de sécurité depuis avril 2007, pour assurer la survie du service de réanimation, tout en négociant les conditions de la mise en place d'une garde exclusive de réanimation : au prix d'une aggravation des conditions de travail, un médecin devait se consacrer exclusivement à la réanimation, jour et nuit, à compter du 1er janvier.
Le 21 décembre, le Directeur de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation a fait connaître son refus de cette nouvelle organisation, remettant à nouveau en question la permanence anesthésique à la maternité (permettant d'assurer les péridurales la nuit et le week end).
Refusant ce chantage leur demandant de choisir entre la sécurité à la maternité et la sécurité des malades de réanimation, les médecins d'anesthésie et de réanimation ont décidé de ne plus admettre en réanimation de patients en état grave et de les transférer vers les autres services de réanimation de la région pour leur assurer de meilleures conditions de soins.
Cette solution ne se conçoit bien évidemment que comme transitoire : ce service est le seul du département, avec lequel des structures comme l'hôpital de Sedan ou la polyclinique du Parc, ont du conventionner pour pouvoir, par exemple, poursuivre leur activité chirurgicale. Son existence est donc indispensable pour la qualité des soins et concerne l'ensemble de la population du Nord Ardenne. Mais c'est un signal d'alerte que les médecins anesthésistes et réanimateurs ont décidé de porter à la connaissance du public : les moyens doivent être donnés pour un fonctionnement du service de réanimation conforme aux normes actuelles de sécurité sans que cela ne se fasse au détriment de la maternité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires