Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Michèle Leflon
  • : Michèle Leflon, communiste, Vice présidente du conseil régional de Champagne Ardenne, a créé ce blog pour crier son indignation devant le recul de l'humain, la casse de la planète et favoriser le débat pour une alternative politique vraiment à gauche. Ce blog, tout particulièrement tourné vers les Ardennes, en présente des informations alternatives.
  • Contact

Qui suis-je ?

Pour me contacter :
michele.leflon@orange.fr


Vice-présidente du Conseil Régional de Champagne Ardenne, chargée de la formation professionnelle et de l'orientation

Membre du Conseil National du Parti Communiste Français.

Ancien médecin anesthésiste-réanimatrice à l'hôpital de Charleville Mézières.

Recherche

La nature dans les Ardennes

Archives

7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 22:12
Après Isabelle FAIRY (opposition municipale), qui considère le personnel municipal comme un « handicap pour la ville », c’est aujourd’hui le MODEM qui affiche des contrevérités pour dénigrer le service public communal. Jacques JEANTEUR, qui ambitionne de faire une liste pour les prochaines élections municipales, annonce qu’il y aurait entre 40% à 75% de personnels en trop à la ville de Charleville-Mézières. Rien que ça.
Cette affirmation mérite quelques éclaircissements. Tout d’abord, si on veut comparer avec d’autres communes, il faut intégrer le niveau de service public dans la commune. Certaines villes, majoritairement à droite, ont largement privatisé des services comme, la propreté, les cantines scolaires ou la gestion d’établissements sportifs et de loisirs. Ce que Monsieur J.Jeanteur et ses amis oublient de dire, c’est que cela pèse quand même sur la fiscalité locale, en général plus lourdement et avec des performances moindres.
Ensuite, les employés municipaux accomplissent largement des missions au service de la population qui relèvent de la compétence de l’Etat, comme la police municipale ou la politique sociale. Quant à la durée du travail du personnel municipal, ce qui est appliqué à Charleville-Mézières correspond à la législation en vigueur. A moins de changer la loi, ce dispositif s’applique quelle que soit la municipalité. Il est mensonger de prétendre à un régime de faveur. Les nécessités du service obligent même la réalisation de nombreuses heures supplémentaires.
Quant à Bérengère POLETTI, elle affiche, dans une lettre distribuée au personnel communal, son amour pour le service public et le personnel municipal. Cette déclaration serait mieux appréciée si la députée n’était passé maître dans l’art du double langage. En effet, le conseiller municipal sortant, Patrick FOSTIER (UMP), figurera en bonne place sur sa liste. Or, ce dernier, au fil des budgets municipaux, pendant tout le mandat, n’a eu de cesse de fustiger le personnel municipal et de réclamer des coupes sombres dans les budgets de la ville, particulièrement, au chapitre du fonctionnement. D'ailleurs, B. POLETTI est souvent en pointe au plan national, avec son mandat de députée, pour démanteler le service public.
Après le service public national, que la droite cherche à casser comme la santé, la SNCF, l’école ou la justice, ce sont maintenant les services municipaux qui sont dans le collimateur, avec la volonté de supprimer des centaines d’emplois. Il s’agit là, d’un véritable enjeu pour les prochaines échéances municipales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle Leflon - dans Ardennes
commenter cet article

commentaires